C’est quoi une entreprise à impact ?

De plus en plus d’organisations se définissent comme entreprise à impact. Mais que signifie vraiment cette appellation et quels sont les critères qui permettent de définir une société comme telle ?

  • Temps de lecture: 8 - 9 min
Entreprise à impact

De plus en plus d’organisations se définissent comme entreprise à impact. Mais que signifie vraiment cette appellation et quels sont les critères qui permettent de définir une société comme telle ?

Face aux grands enjeux énergétiques, climatiques et sociaux de notre époque, les entreprises passent à l’action et s’engagent autour de 3 piliers stratégiques : le social, l’écologie, le partage du pouvoir et de la valeur. Pour désigner les organisations qui s’inscrivent dans cette dynamique, le monde de l’entrepreneuriat utilise désormais le terme d’entreprise, de société ou de startup à impact

Si cette notion n’a pas encore de contours juridiques officiels, l’appellation est de plus en plus connue et utilisée dans l’écosystème des startups. Quelle est la définition d’une entreprise à impact ? Big média s’intéresse à cette dénomination et à ce qu’elle englobe.

Définition d’une entreprise ou société à impact  

Pour comprendre le concept d’entreprise à impact, partons de celui de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Une entreprise qui intègre dans son modèle économique un impact social et environnemental positif sur la société. C’est le cas par exemple d’une boutique qui fait le choix de réduire son éclairage en journée pour réduire sa consommation énergétique : elle limite son impact négatif dans une démarche écoresponsable

A lire aussi : RSE : les 6 tendances à suivre en 2024

La définition de l’entreprise à impact ne repose pas uniquement sur une approche RSE qui limite ou répare par des actions ponctuelles : tout son fonctionnement est voué à la poursuite d’effets dit positifs sur la société. Ses champs d’application regroupent la gouvernance, les relations fournisseurs, la politique RH… L’essence même de ses activités suit un objectif considéré comme positif. Il peut s’agir d’éducation, de réinsertion, d'IT, de santé ou encore de commerce écoresponsable. 

Quelques exemples d'entreprises à impact

Autant de sujets qui attirent et convainquent bon nombre d’entrepreneurs. En effet, une étude réalisée par la société de gestion hollandaise NN Investment Partners révèle qu'une entreprise cotée sur cinq dans le monde aurait un impact social et environnemental positif.

Parmi ces entreprises responsables, on retrouve notamment Too Good To Go, qui lutte contre le gaspillage alimentaire en proposant une application éponyme, qui permet d'acquérir des invendus à prix réduit, contribuant ainsi à la réduction du gaspillage. Dans le secteur de la Foodtech, on retrouve également Meet My Mama. A la fois traiteur et école de formation, l'entreprise entend rendre l'industrie alimentaire et la société durable et responsable, tout en favorisant l'inclusion sociale. 
De la même manière, Back Market combat l'obsolescence programmée et la surconsommation d'appareils électroniques à travers une plateforme de vente de produits reconditionnés. Enfin, côté cosmétiques, des marques commes 900.care ambitionne de rendre nos produits d'hygiène et de soins corporels plus respectueux de l'environnement. 

A lire aussi : French Tech : 4 licornes à impact à découvrir

Ces entreprises se distinguent et rejoignent ainsi le réseau, de plus en plus large, que représentent les entreprises à impact ; en effet une cartographie établie en 2021 par Bpifrance et France Digitale dénombrait déjà près de 727 startups à impact.

A lire aussi : Infographie : 727 startups françaises à impact construisent l’économie de demain

Qu’est-ce qu’un projet à impact ?

Cet écosystème entrepreneurial est porté par des entrepreneurs à impact, eux même influencés par les transformations de la société et les nouveaux objectifs d'écoresponsabilité. Les premières étapes de l’émergence des projets de ces porteurs de projets engagés, ces entreprises s’inscrivent dans cette dynamique positive, qui va rester au centre du fonctionnement des entités qu’ils vont créer, et ce, à chaque phase de leur développement. Ces entités seront considérées comme portant un projet à impact

À savoir qu’un projet à impact n’est pas nécessairement lié à une entreprise à impact. Dans le sens où ces initiatives peuvent être éphémères et ne pas constituer le coeur de l’entreprise, mais qui auraient tout de même pour objectifs d’impacter positivement la société et ou l’environnement. Un projet à impact peut notamment constituer un pont pour une entreprise qui souhaiterait doucement transformer ses objectifs, et à terme se positionner comme une entreprise à impact. 

Les 4 piliers d’une entreprise à impact

Qu’il s’agisse de projets, de SU (startup), de TPE, PME ou ETI, toutes reposent sur 4 piliers principaux selon le Mouvement Impact France :

  • L'impact social, qui se traduit par la revendication d'un rôle sociétal au cœur de son activité, tant en interne (auprès des employés) qu'en externe (à travers des produits et des services inclusifs).
  • L'impact écologique, qui consiste à engager une transition vers une conduite et une consommation éco-responsable plus respectueuse de l'environnement.
  • Le partage du pouvoir, qui se manifeste par la transparence dans les décisions prises par les dirigeants, la gouvernance, la promotion de la parité, etc.
  • Le partage de la valeur, qui se concrétise par l'adoption d'une stratégie financière éthique, ainsi que par des pratiques de gestion équitables et transparentes.

Entreprise à impact et entreprise à mission, quelles différences ?

Autant de caractéristiques qui rappellent celles qui définissent une entreprise à mission. Cependant, il convient de ne pas les confondre. En effet, l’entreprise à mission intègre dans ses statuts un objectif à vocation sociale ou environnementale, qui peut être parfois décorrélé des objectifs de développement durable de l’ONU. Elle prône obligatoirement la contribution au bien commun. 

L’approche d’une entreprise à impact est différente car même si son fonctionnement suit des pratiques vertueuses, et exerce une influence positive sur la société, le but qu’elle poursuit n’est pas considéré comme une mission, mais comme faisant partie intégrante de ses activités. De plus, le statut d’entreprise à mission est encadré juridiquement alors que le statut d’entreprise à impact n’a pour le moment pas de définition juridique officielle.

Finalement, la différence essentielle est que l'entreprise à mission a officiellement inscrit sa mission sociale ou environnementale dans ses statuts, tandis que l'entreprise à impact se concentre sur la création d'un effet positif sans obligation statutaire.

Être une entreprise à impact selon les objectifs France 2030

Le plan d’investissement France 2030, lancé par le gouvernement français en 2021 en réponse notamment aux grands défis de transition écologique, fait partie de ces initiatives qui encouragent la croissance de l'entrepreneuriat social. Il donne notamment quelques objectifs à poursuivre pour pouvoir être considéré comme une entreprise à impact : 

  • Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets : Les entreprises à impact peuvent contribuer à la recherche et au développement de solutions énergétiques durables, en s'engageant dans des projets visant à réduire l'empreinte carbone et à promouvoir l'innovation dans le domaine de l'énergie.
  • Devenir le leader de l'hydrogène vert : Les entreprises responsables peuvent jouer un rôle clé dans la transition vers une économie bas-carbone en investissant dans des technologies et des infrastructures liées à l'hydrogène vert, contribuant ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Décarboner notre industrie : Elles peuvent s'engager à réduire leur empreinte carbone en repensant leurs processus de production, en adoptant des sources d'énergie renouvelable et en favorisant l'économie circulaire.
  • Produire le premier avion bas-carbone : Ces sociétés peuvent également soutenir le développement de technologies aéronautiques plus respectueuses de l'environnement, en investissant dans la recherche et l'innovation pour réduire l'impact environnemental du transport aérien.
  • Investir dans une alimentation saine, durable et traçable : Les entreprises à impact peuvent contribuer à la promotion d'une alimentation durable en soutenant des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, en favorisant la traçabilité des produits et en encourageant des modes de consommation responsables.
  • Produire 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies chroniques, dont celles liées à l'âge et de créer les dispositifs médicaux de demain : En s'engageant dans la recherche et le développement de solutions médicales innovantes, les entrepreneurs à impact contribuent à améliorer la santé et le bien-être des populations.
  • Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs : Elles peuvent soutenir le secteur culturel et créatif en favorisant des pratiques durables, en promouvant la diversité culturelle et en contribuant au dynamisme économique de ce secteur.
  • Prendre part à la nouvelle aventure spatiale : Les entreprises à impact peuvent soutenir le développement spatial durable, en favorisant la recherche scientifique et en contribuant au progrès technologique.

A lire aussi : Le New Space français à la conquête de l'industrie spatiale

  • Investir dans le champ des fonds marins : Elles peuvent contribuer à la préservation des écosystèmes marins en soutenant des projets de recherche, d'exploration et de préservation des fonds marins.
     

Comment devenir une entreprise à impact positif ?

1) Intégrer les ODD dans son projet à impact 

Si les critères sont plutôt clairs en ce qui concerne France 2030, il existe d’autres supports sur lesquels les entreprises peuvent se baser pour être identifiées comme une entreprise à impact. Les 15 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par les Nations unies en 2015 à horizon 2030, pour lutter contre la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité pour tous, peuvent également servir de référentiel. 

Les entreprises qui intègrent les ODD dans leur stratégie cherchent à résoudre des problèmes sociaux et environnementaux. Elles peuvent, notamment, travailler à réduire la pauvreté, à promouvoir l'égalité des sexes, à lutter contre la faim, à lutter contre le changement climatique, ou à améliorer l'accès à l'éducation et à la santé.

Des entreprises sociales, des coopératives ou des entreprises certifiées B Corp sont, pour la plupart, des entreprises à impact qui s’engagent en faveur des ODD. Par exemple, la start-up française Yuka a intégré dans son projet à impact l’atteinte de l’ODD numéro 2 qui vise à “assurer la sécurité alimentaire, à améliorer la nutrition et à promouvoir une agriculture durable.” Yuka a créé une application mobile qui permet de scanner les produits alimentaires et d’obtenir des informations précises sur l’impact du produit sur la santé. 

La mise en avant de l’adoption de ces objectifs constitue une réelle force pour les entreprises. En effet, certains investisseurs cherchent à financer des entreprises ou des projets à impact qui contribuent à résoudre des problèmes sociaux ou environnementaux. Ils évaluent souvent les performances d'investissement à la fois en termes de rendement financier et d'impact positif. On parle d’investissement à impact (aussi appelé “investissement socialement responsable” ou “investissement durable”).

2) Mesurer l’impact environnemental de son entreprise

La prise en considération des enjeux écologiques est indispensable pour être considérée comme une entreprise à impact. La poursuite d’un impact positif d’un point de vue environnemental peut cibler la protection de la biodiversité, la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), la préservation des ressources naturelles, la sobriété énergétique. L’empreinte carbone étant à ce jour la donnée la plus répandue et la plus connue pour mesurer son impact sur le climat, les organisations peuvent réaliser un bilan carbone pour faire un premier état des lieux dans le but d’engendrer leur transition énergétique et écologique (TEE) et s’inscrire dans une dynamique d’entreprise à impact positif. 

3) Mesurer l’impact social de son entreprise

L’impact social d’une entreprise permet d’évaluer les conséquences des activités et des actions d’une structure sur la société. Il se mesure en schématisant la chaîne de production, cela dépend donc fortement du secteur d’activité dans lequel l’entreprise évolue et des différents acteurs avec lesquels elle interagit. Les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) ainsi que les entrepreneurs à impact intègrent dans leur fonctionnement des pratiques respectueuses de toutes les parties prenantes de manière à ce que leur impact soit positif sur leurs collaborateurs et sur l’ensemble de la société.

4) Impact Score, un outil de mesure pour les entreprises à impact

Pour mesurer ces différents critères et définir si oui ou non une entreprise est une entreprise à impact, le référentiel Impact Score, développé par plus de 30 réseaux d'entreprises engagées en 2020, évalue l'impact écologique et social des entreprises, quelle que soit leur taille ou leur activité. 

Noté sur 100 à partir de 20 indicateurs clés, il encourage la prise en compte de l'impact dans les décisions stratégiques, favorise l'adoption de pratiques durables, et offre des paliers de progression. Cet outil, applicable à toutes les entreprises, constitue une première étape vers une mesure d'impact plus poussée, permettant ainsi la comparaison des efforts entre les entreprises.

5) Label B-Corp : une certification pour des entreprises à impact positif

B-Corp est un label international qui reconnaît les bonnes pratiques des entreprises en termes d’impact social, sociétal et environnemental. Attribué uniquement aux sociétés commerciales, B-Corp (ou certification B-Corp) engage ses dernières à répondre à plusieurs critères :

  • Obtenir plus de 80 points sur le B Impact Assessment
  • Modifier ses statuts selon les exigences juridiques B CorpDivulguer son score de manière transparente
  • Signer l’accord avec l’organisme d’accréditation B Lab et la Déclaration d’Interdépendance
  • Payer la cotisation annuelle de certification

Selon B Lab France, plus de 420 entreprises seraient labélisées dans l’Hexagone et 8 600 dans le monde.

Quels sont les avantages d'une entreprise à impact positif ?

Du côté entrepreneurial, ces entreprises présentent de nombreux avantages non-négligeables qui expliquent notamment les raisons de leur émergence exponentielle. Si elles répondent à de nouvelles aspirations personnelles écoresponsables qui transforment petit à petit la société, elles présentent aussi différents avantages business majeurs pour ceux qui souhaiteraient donner vie à leur entreprise. D’abord d’un point de vue RH, puique bénéficier d'une labellisation B-Corp permet de répondre aux attentes de la population concernant les problématiques sociétales, sociales et d'écoresponsabilité. Via cette initiative, les entreprises ont ainsi l'occasion d'améliorer leur image de marque employeur, de renforcer la motivation et l'engagement de leurs employés, mais également de booster leur attractivité auprès de futurs collaborateurs. Ensuite, la certification B-Corp peut permettre à une entreprise d'accéder à de nouvelles opportunités de marché et de financements.

Sur le plan de l'image aussi, les entreprises à impact, en accord avec les attentes des consommateurs, des fournisseurs, partenaires et investisseurs, gagnent des parts des marchés et s’assurent des collaborations plus nombreuses et plus durables aussi, et par conséquent favorisent leur pérennité. De plus, cette labellisation semble renforcer la crédibilité de l'entreprise.

Enfin, elles se protègent aussi de restructurations superflues à venir. En effet, les réglementations sur les sujets environnementaux sont régulièrement mises à jour et tendent à évoluer encore dans les prochaines années. En proposant un modèle déjà adapté aux objectifs visés par ces réglementations, elles gagnent du temps, économisent des ressources et démontrent une capacité d’anticipation qui peut encore une fois jouer sur leur image, d’un point de vue externe ou interne.

Jean baptiste Ganga

Jean Baptiste GANGA

Rédacteur web