Qui se cache derrière l’organisation des marchés de Noël ?

La société 2A Organisation façonne des marchés de Noël depuis 1998. Aujourd’hui, elle opère à la magie des fêtes dans 6 villes françaises et plus de 70 centres commerciaux. Nous avons rencontré son directeur général, Thibault Delourme.

  • 20 décembre 2023
  • Temps de lecture: 5 min
Noël : temps fort commercial, moment clé social
Noël : temps fort commercial, moment clé social

L’odeur du vin chaud mélangée à celle de la tartiflette commence à inonder les villes de France. Ça y est, la saison des marchés de Noël est lancée ! Pour que la magie opère chaque mois de décembre, c’est toute une organisation, hors du champ de vision des visiteurs. « On travaille sur les marchés de Noël dès le mois de mars. Cela représente 95 % de notre activité », indique Thibault Delourme, directeur général de 2A Organisation, qui gère les marchés de cinq villes en France (Paris – La Défense, Nantes, Angers, Rouen, Boulogne-Billancourt, Lorient) et dans plus de 70 centres commerciaux. « On est le seul acteur français à maitriser la fabrication des chalets, à aménager des marchés à la fois pour des villes et pour les centres commerciaux, ce qui fait de nous l’un des leaders en France », souligne le dirigeant. Les marchés de Noël, toute une organisation !  

Un marché qui demande de l’expérience et de la trésorerie 

Pour obtenir des contrats avec les villes ou les centres commerciaux, les entreprises comme 2A Organisation répondent à des appels d’offres. « On discute ensemble pour définir un cahier des charges et les ambitions de l’année », explique Thibaut Delourme. « C’est un métier complexe dans lequel il faut être capable de vendre un projet et mettre beaucoup d’argent sur la table pour le réaliser sans savoir si vous aurez assez de clients. C’est comme un avion. Vous avez une certaine capacité d’accueil et chaque place qui n’est pas vendue vient détériorer votre résultat et votre bilan », compare l’entrepreneur.  

L’organisation de ce type d’événement représente un coût, qui augmente. « Depuis une dizaine d’années on a un empilement des contraintes sécuritaires, et maintenant sanitaires, à respecter. Ça demande un certain nombre de compétences en interne et donc un certain prix ». Mais pour Thibaut Delourme, il est hors de question d’augmenter les tarifs auprès de ses clients, c’est-à-dire les exposants. « Nos commerçants ne sont pas forcément capables de payer plus cher, c’est donc à nous de trouver des solutions financières ou même de remettre en question notre modèle économique pour que l’équilibre perdure ».  

Diversifier ses activités toute l’année 

Si les années précédentes, marquées par l’annulation de nombreux marchés de Noël, ont contraint certains acteurs du secteur à se reconvertir, hors de question d’arrêter pour 2A Organisation : l’avenir passe dorénavant par la diversification. « Avant le Covid-19, les marchés de Noël étaient notre fer de lance. En 2019, nous affichions 30 % de croissance. Nous avons rompu avec cette saisonnalité ». Thibault et ses équipes se sont donc tournés vers l’organisation d’événements tout au long de l’année, comme le village des saveurs dans certains centres commerciaux, en complément de leur cœur de métier. Et les avantages sont nombreux. « Ça nous permet d’augmenter nos effectifs, d’avoir une plus large expertise, mais aussi de générer des bénéfices plus tôt dans l’année ».  

Noël : temps fort commercial, moment clé social

En cette fin d’année, 2A Organisation est sur tous les fronts pour l’installation de ses 1 500 chalets partout en France. Un temps fort commercial à ne pas rater, par exemple à Nantes où, cette année, quelque 134 exposants se préparent à l’un des plus gros marchés de Noël de l’ouest de la France. Pour ce vendeur de bijoux, Noël « représente 70% de mon chiffre d'affaires ». Et pour cette nouvelle saison, les retrouvailles entre commerçants et clients sont attendues et suscitent un vrai engouement. L’entrepreneur, qui comme tous les acteurs du secteur a subi la pandémie de plein fouet, le constate : au-delà du succès commercial, la période des fêtes est devenue encore plus importante dans la vie des Français après le Covid. « Pendant presque deux ans, nous avons été privés de ces moments simples mais essentiels, et nous ne voulons plus les voir disparaître », nous dit-il. Selon lui, en fin d’année, le retour des marchés de Noël revêt une importance particulière et cristallise ces moments où l’on veut offrir des cadeaux, faire plaisir aux autres, se retrouver en famille, entre amis ou entre collègues et partager de la convivialité… Pour 2A Organisation qui fait perdurer le commerce physique et dynamise les centres-villes, ce lien entre tradition et modernité est primordial.

Les marchés de Noël, entre tradition et modernité

Les années passent, le public change, ses habitudes de consommation et ses attentes aussi. Thibault Delourme en est conscient, il observe et accompagne ces évolutions tout en restant attaché à la tradition. Rassurez-vous : un marché de Noël sans vin chaud, sans pain d’épice, sans bretzels, sans les sentons, semble impensable ! Tout comme le commerce local serait très plébiscité pour sa connotation identitaire. « A Nantes, vous retrouverez forcément une tartiflette avec du Curé Nantais », illustre-t-il. 
En revanche, des évolutions sont à noter. Le marché de la Défense, propose désormais des afterworks et des DJ sets. Les commerçants installés portent une attention particulière à leur démarche RSE car le public y est désormais beaucoup plus sensible. L’artisanat et le Made in France font leur grand retour après des années marquées par la vente de produits importés. Selon le chef d’entreprise, il ne suffit pas de réitérer la même formule chaque année mais de s’atteler à faire le lien entre tradition et modernité, et répondre aux attentes d’un public qui souhaite toujours autant se faire plaisir. « Un marché de Noël, c’est un reflet de la société, il faut que tout le monde puisse venir et y trouver chaussure à son pied », conclut le dirigeant.
 

Jean baptiste Ganga
Jean Baptiste GANGA Rédacteur web