Export&Vous, après le Covid, la montée économique des pays d’Asie du Sud-Est

En Asie-Pacifique, la plupart des pays ont réouvert leurs frontières depuis la crise du Covid et les affaires des entreprises ont repris leur cours. Depuis Singapour, le bureau de Bpifrance, sous la responsabilité d’Elodie Barria, ambitionne de sensibiliser les entreprises françaises aux nombreuses opportunités que présente la zone. Big média a recueilli son témoignage et celui d’Hervé Rota, directeur général de WeSnow, entreprise spécialisée dans le monde de l’enneigement. 

  • 05 mai 2023
  • Temps de lecture: 2-3 min
APAC Export&Vous
quartier d'affaires d'Hô Chi Minh-Ville

L’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) a surement entrepris une reprise plus dynamique que ses voisins du nord-est ces derniers mois. Les pays de la zone, en pleine croissance et avec une montée de la classe moyenne, présentent des besoins très différents : industries culturelles et créatives, biens de consommation, agroalimentaire, industrie 4.0 pour le nord-est, transports, logistique, infrastructures et transition énergétique en Asie du Sud-Est, formation du personnel et amélioration des process agricoles pour l’Inde. Pour autant, ces régions ont toutes trois deux enjeux communs : la cybersécurité et la santé qui peuvent représenter des opportunités prometteuses pour les entreprises françaises. 

« Le savoir-faire français est attendu sur les dispositifs médicaux, la pharmaceutique, la medtech ou même les services de santé comme la formation du personnel », liste Elodie Barria, responsable régionale Asie-Pacifique chez Bpifrance. « Les services de santé à distance sont également de plus en plus acceptés. Cela ouvre la voie aux innovations, aux plateformes spécialisées comme Doctolib».

Préparation, adaptation, patience : les mots d’ordre pour se développer en Asie-Pacifique

Et face à la qualité japonaise et coréenne, reconnue sur le marché, la France n’a pas à rougir et jouit même de la même image de qualité. « La fabrication française est un argument de poids. Il ne faut pas avoir peur de faire monter le prix à la vente pour pouvoir faire du made in France », assure Hervé Rota, directeur général de WeSnow, une entreprise spécialisée dans le monde de l’enneigement. Pour autant, la responsable régionale Elodie Barria recommande de venir outillé avec des solutions de financement sur le marché. Autre clé indispensable : faire des recherches sur la réglementation et se renseigner auprès de l’INPI sur la propriété intellectuelle pour conserver la main sur ses innovations. « Il est aussi important d’adapter son produit à l’Asie : un produit qui fonctionne en France ne marchera pas forcément en Asie », complète la responsable régionale Asie-Pacifique. Pour se développer sur zone, il faut également s’armer de patience : « Cela prend du temps de créer du lien, surtout dans des pays comme ceux-ci où tout est basé sur les relations », pointe-t-elle. 

Comme WeSnow compte le faire avec le Vietnam, il est indispensable de passer par des partenaires locaux qui servent d’intermédiaires de confiance pour bénéficier d’un réseau. « Les pays d’Asie font souvent peur pour de multiples raisons. Les missions de la Team France Export aident à briser cela et permettent de se sentir entouré, aussi bien par les experts que par des pairs », témoigne Hervé Rota, directeur général de WeSnow. Pour lui, la mission ASEAN de février dernier est un succès : il affirme avoir gagné 2 à 3 ans de prospection et continue aujourd’hui d’échanger avec les partenaires rencontrés sur place. 

La transition énergétique progresse lentement mais sûrement

L’Asie entame elle aussi une réflexion sur la transition et l’efficacité énergétique. Prise de conscience encore récente, la mise en place progressive de réformes dans la zone, et plus particulièrement entre les pays de l’ASEAN, favorise les avancées sur ces sujets. « Les décisionnaires de la région pensent qu’il est nécessaire d’apporter des solutions. Mais la transition reste encore lente et difficile, surtout dans des pays historiquement charbonniers comme l’Indonésie, où le charbon représente 80 % de la production d’énergie », développe Elodie Barria. Cette volonté de s’atteler au sujet, Hervé Rota le constate également. Le système innovant de WeSnow récupère la chaleur générée par la fabrication de la neige pour chauffer des bâtiments alentours. « On vient généralement nous chercher pour notre performance énergétique. Notre projet séduit beaucoup à l’international et en Asie, et cela nous donne une longueur d’avance sur nos concurrents », témoigne son directeur général. Autre enjeu d’envergure sur la région : la gestion des déchets. « Le tri n’est pas encore totalement intégré dans la zone ASEAN. Cela laisse la place à des propositions d’accompagnement. Plusieurs institutions telles que l’Agence Française de Développement ou l’Asian Development soutiennent la mise en place de tels projets dans certains pays de la région », souligne la responsable régionale basée à Singapour. Pour autant, Elodie Barria et Hervé Rota constatent tous deux que les entreprises françaises sont encore frileuses à l’idée de se lancer sur cette zone méconnue. S’y lancer nécessite alors d’autant plus de préparation pour éviter les erreurs.  

logo big média
Big média Rédacteur web