Mouiller le Maillot, la startup qui va upgrader votre été

Mouiller le Maillot, c’est l’histoire de trois jeunes qui ont décidé de lancer un short de bain éco-responsable et innovant avec sa poche 100 % étanche. 

  • Temps de lecture: 2-3 min
Mouiller Le Maillot, la startup qui a inventé le short de bain avec poche étanche
© Instagram : @mouiller_le_maillot 

« On va se baigner, tu gardes les affaires ? » Et si, cet été, vous pouviez finalement vous jeter à l’eau avec vos téléphone, clés et portefeuille dans la poche ? Aujourd’hui, Big média vous raconte l’histoire de Mouiller le Maillot, la startup qui a lancé un short de bain composé d’une poche étanche jusqu’à 30 mètres de profondeur. 

« J’ai pris la machine à coudre de ma mère et créé mon premier prototype » 

Alors qu’il est en vacances au Brésil avec sa famille, Soleïman Bakhtaoui est désigné pour garder les affaires pendant que ses frères et sœurs se baignent. « Il faisait 40 degrés j’avais qu’une envie, c’était de me jeter à l’eau. En les regardant jouer, je me suis dit que je me privais de ça pour un téléphone et un passeport qui rentrent littéralement dans une poche. C’est là que j’ai pensé à créer un short étanche », se rappelle le jeune entrepreneur. Rapidement, Soleïman parle à son petit frère Yanis de son idée, avant d’embarquer un ami d’enfance, Sacha Fontaine, dans l’aventure. C’est en novembre de la même année que le projet commence à prendre forme. Leur ami, qui devait alors réaliser un projet startup dans le cadre de son cursus universitaire, avise Soleïman de la possibilité d’intégrer un parcours en complément de leurs études. « Le fait que Sacha avait ce projet scolaire nous a aidés car nous étions accompagnés dans la création du business plan etc. »  

Durant trois ans, ils réfléchissent à la meilleure façon de confectionner un maillot de bain avec une poche hermétique. Conscients du fait qu’ils doivent maitriser leur sujet avant de contacter des usines et de se lancer à l’aveugle, les entrepreneurs en herbe s’arment avec des tutos et des rencontres fortuites. « J’ai contacté un créateur de pochettes étanches pour téléphones qui m’a parlé d’un mécanisme à aimant. Il m’a envoyé un échantillon, j’ai pris la machine à coudre de ma mère et créé mon premier prototype », partage Soleïman Bakhtaoui. Une fois assurés que le concept fonctionnait, les étudiants se lancent dans la recherche de fournisseurs de tissus et de modélistes afin de confectionner le maillot de bain. Mouiller le Maillot est né.  

Un concept novateur et éco-responsable 

En 2021, soit deux ans et demi après la naissance de l'idée, les étudiants lancent une campagne de financement participatif sur Ulule afin de produire la première collection. « On a fait un shooting photo en plein hiver pour intensifier la communication autour de notre marque. Tout est allé très vite et on devait être organisés car on était toujours à l’école », se rappelle l’entrepreneur. A la clôture de la campagne de crowdfunding, les trois étudiants font appel à une première usine en banlieue parisienne. « On a fabriqué avec eux 400 maillots dont 200 étaient payés grâce au financement participatif. »  

Aujourd’hui, l’entreprise produit en Europe auprès d’une usine spécialisée dans le maillot de bain qui travaille avec un tisserand adepte du fil « Seaqual ». « Nous avons eu un coup de cœur pour l’association Seaqual qui confectionne le tissu grâce aux déchets plastiques récupérés dans la mer. » Mouiller le Maillot a cette année fait augmenter sa production à 1 000 maillots de bain et espère voir ce chiffre grossir dans les années à venir. « Pour se développer, il faut diversifier la gamme. Raison pour laquelle je suis en train de travailler sur un modèle féminin », conclut Soleïman Bakhtaoui.  

logo big média
Big média Rédacteur web