Transmission et savoir-faire industriel : rencontre avec Dorian et Gilles Gautier de HTI Technologies

Récemment rentrés d’une mission Explore & Match en Inde avec Bpifrance, Gilles Gautier, président de HTI Technologies, et son fils Dorian, partagent les secrets de la transmission familiale qui fait vivre leur entreprise.  

  • 29 janvier 2024
  • Temps de lecture: 2-3 min
HTI Group

C’est en 1979 que Jean Gautier, père de Gilles Gautier et grand-père de Dorian Gautier crée HTI Technologies. A ses débuts, l’entreprise « était la première au monde à réaliser des peaux sur des implants articulaires », partage Gilles Gautier, actuel dirigeant de la biotech. Aujourd’hui acteur incontournable de la chaine de fabrication d’implants orthopédiques, dont prothèses articulaires, HTI Technologies travaille main dans la main avec ses clients, les fabricants légaux d’implants, à destination des hôpitaux et des cliniques. « En France, de nos jours, le revêtement de prothèses est devenu majoritaire. C’est la méthode utilisée à 95 %, bien devant le ciment qui était à l’époque le procédé dominant », témoigne Dorian Gautier. « Du temps de mon père, il y avait très peu d’implants revêtus, seulement 1 % je dirais », ajoute son père, le président de l’entreprise. 

« Ce n’est pas le sens du devoir qui me fait me lever tous les matins » 

Quelques années plus tard, c’est une commande d’un client qui lance HTI Technologies sur son second domaine d’activité : la céramique. « Nous avons mis en place cette activité dans les années 80, alors qu’on en fabriquait pour l’industrie de l’aéronautique », se souvient Gilles Gautier. Lorsqu’une entreprise contacte HTI Technologies pour fabriquer des têtes fémorales (partie sphérique qui assure l’articulation entre le fémur et le bassin) en céramique, le dirigeant de la biotech se lance. « On a eu beaucoup de chance car on était sur un marché porteur », commente-t-il. Pour diversifier davantage leur activité, la biotech s’est également lancée dans le nettoyage et le conditionnement d’implants. « On intervient à l’étape critique avant la stérilisation. Ils ne seront réouverts qu’en salle opératoire par le chirurgien », précise Dorian Gautier.  

Si l’entreprise s’est transmis du grand-père au père, le fils, Dorian Gautier, travaille aujourd’hui au sein de la société comme responsable commercial. « J’ai d’abord travaillé dans un grand groupe mais je voulais avoir plus de responsabilités et un vrai impact sur le développement de l’entreprise. J’aimerais arriver à la retraite en me disant ‘j’ai accompli tout ça' », confie Dorian Gautier. Pour le jeune homme, qui a baigné depuis son enfance dans l’univers de HTI Technologies, la solution s’est imposée d’elle-même. « Je n’ai pas envie de parler de sens du devoir parce que même si c’est dans un coin de ma tête, ce n’est pas ce qui m’a motivé en premier lieu et me fait lever tous les matins », précise-t-il. 

Une entreprise transmise de père en fils, devenue une véritable famille 

Aux côtés de son grand-père, ce dernier se familiarise à l’entreprise et son domaine d’activité. « Sa chance, c’est qu’il est tombé dans la marmite étant petit. Son grand-père avait plus de temps libre que moi et il lui a parlé de l’entreprise et des produits », confie Gilles Gautier. Les deux hommes, très complémentaires, ont donc appris à travailler main dans la main. Le père, avec sa fibre technique a expliqué les spécificités du métier à son fils, tandis que ce dernier a apporté la dimension commerciale qui faisait défaut aux équipes de HTI Technologies. « On n’était pas très bons en commerce et Dorian, qui a travaillé pour une grosse entreprise, nous a apporté cette dimension » Si les liens du sang sont forts et permettent au duo de faire avancer l’entreprise, le dirigeant note tout de même qu’ils n’en seraient pas arrivés là sans le reste des salariés, qui partagent les mêmes valeurs que la famille fondatrice.  « Nous sommes une équipe, une famille élargie avec des employés qui sont là, pour certains, depuis presque vingt ans ! » 

HTI Technologies, une biotech en route pour l’Inde  

Récemment revenus d’une mission Explore & match en Inde avec Bpifrance et Business France, Gilles et Dorian Gautier ont de belles perspectives de développement. « On a commencé à s’intéresser à l’Inde car on a participé à plusieurs salons et on commençait à avoir quelques demandes de ce pays. Cette mission nous a permis d’aller les rencontrer mais également de prospecter de nouveaux clients », commente Dorian Gautier. Le duo, resté deux semaines sur place, a eu le temps de bien étudier le marché et d’y repérer les opportunités de business.  

« Quand on parle de biotech, on pense souvent aux marchés classiques comme l’Europe, l’Amérique du Nord ou du Sud. Mais on oublie souvent que l’Inde est une puissance émergente prometteuse », appuie son fils. Les Indiens du secteur étant en demande de leurs solutions novatrices et différenciantes, le duo a prévu de se focaliser, pour l’année à venir, sur ce marché des plus prometteurs.  

Julie Lepretre
Julie Lepretre Rédactrice web