Healthtech, e-santé : quelles sont les grandes tendances de 2024 ?

Dans le cadre de la conférence annuelle d’Interaction Healthcare qui s’est tenue le 30 janvier 2024, focus sur les tendances structurantes du secteur de la e-santé pour l’année à venir avec Damien Mouveroux, pharmacien et directeur de l’agence Interaction Healthcare.

  • 01 février 2024
  • Temps de lecture: 5 min
Health Tech

Alors que le marché de la healthtech continue de croitre, Interaction Healthcare a dressé ce mercredi 30 janvier un portrait-robot de l’année à venir en matière d’e-santé. Au programme : intelligence artificielle, personnalisation des soins, prévention, gestion des données mais aussi éducation thérapeutique.  

Si l’année 2023 s'est révélée être une année charnière tant sur le plan national, avec la consolidation de 'Mon Espace Santé', que sur le plan technologique, avec des avancées majeures dans les domaines de l'intelligence artificielle, les technologies, quant à elles, continuent de transformer la manière dont les soins sont dispensés et reçus. Focus sur cinq tendances de fond pour l’année à venir. 

L’intelligence artificielle au cœur de la santé 

Cette année encore, l’intelligence artificielle (IA) se retrouve au cœur des préoccupations en ce qui concerne la healthtech. L’IA désigne l’application de techniques qui comprennent l’apprentissage profond, le traitement du langage naturel et l’interprétation de données complexes liées à la santé.  

De nos jours, l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé est bien plus qu’une tendance, elle est ancrée dans la pratique. Plus prédictive qu’avant, la médecine devient ainsi plus efficace, plus précise, intuitive et automatisée. 

En santé connectée, l’IA couvre un large panel de domaines, chacun ayant un impact significatif sur différents aspects des soins :  

  • Diagnostic et imagerie médicale comme OKOMERA 

  • Gestion des données de santé avec, entre autres, quinten health 

  • Développement des médicaments et recherche 

  • Prédiction et prévention des maladies avec Satelia 

  • Soins personnalisés et médecine de précision 

  • Assistance robotique en chirurgie 

  • Télémédecine et assistance virtuelle 

  • Santé publique et épidémiologie 

  • Ethique et réglementation  

A noter tout de même : bien que 66 % des soignants (64 % des médecins) estiment que l’IA pourrait libérer plus de temps pour le patient, ils sont également 66 % (60 % des médecins) à exprimer des préoccupations quant à une possible dégradation du lien de confiance avec leurs patients face à ces préoccupations, un besoin de formation se profile nettement.

Recherche médicale et personnalisation des soins 

L'impact des technologies dans la recherche médicale et la personnalisation des soins prend de l’ampleur et s'étend sur plusieurs domaines. Cette année, Interactions Healthcare présente cinq exemples concrets de la façon dont les technologies transforment la recherche médicale et la personnalisation des soins :  

  • La médecine personnalisée et les biomarqueurs, faisant référence à l’adaptation des traitements médicaux aux caractéristiques individuelles de chaque patient. 

  • La technologie numérique et les plateformes de partage de données améliorant la collaboration entre les chercheurs, facilitant la médecine basée sur des preuves et permettant ainsi un accès plus large aux résultats des essais cliniques et aux données des patients. 

  • La télémédecine qui utilise la technologie pour fournir des soins médicaux à distance. Ce qui se révèle particulièrement utile pour les patients vivant dans des zones particulièrement isolées. Les dispositifs connectés permettent quant à eux une surveillance continue de la santé du patient. 

  • L’impression 3D, utilisée pour créer de dispositifs médicaux personnalisés, tels que des prothèses.  

La prévention, fer de lance de l’année 2024 

La prévention est désormais au cœur des priorités en santé, comme l'a souligné Emmanuel Macron lors de son point d’étape sur le plan d’investissement France 2030. Elle est particulièrement cruciale pour des pathologies telles que le cancer, première cause de mortalité prématurée avant 65 ans en France, avec une forte proportion de ces maladies à des facteurs évitables.  

Malgré l'importance de la prévention, le modèle économique pour un écosystème de startups dédiées reste à définir. Bpifrance et PariSanté Campus se sont associés pour créer un accélérateur afin de soutenir le développement de ces entreprises. Cet outil est la première étape d'une stratégie plus large pour soutenir des solutions de prévention. Un fonds dédié de 100 millions d’euros est en structuration, prévu pour être lancé en 2024, visant à financer une quinzaine de projets. 

L’importance de miser sur une gestion des données plus performantes et sur la fluidification du parcours de soin  

La gestion des données de santé et la fluidification du parcours de soin représentent aujourd'hui des enjeux majeurs, témoignant d'une tendance croissante à l'innovation et à l'amélioration continue des soins médicaux. Si la gestion des données de santé est cruciale, notamment car elle assure une meilleure coordination entre les différents acteurs du secteur de la santé, elle permet également une prise en charge plus cohérente et efficace des patients. Les données de santé, lorsqu'elles sont bien collectées, traitées et analysées, peuvent révéler des tendances importantes, contribuer à la prévention des maladies, et faciliter la recherche médicale. Ainsi, des solutions sécurisées pour simplifier le partage de données médicales sont continuellement développées. 

De son côté, la fluidification du parcours de soin est tout aussi essentielle. Elle vise à rendre le parcours du patient à travers le système de santé aussi lisse et intégré que possible, minimisant ainsi les retards, les doublons dans les tests ou les traitements, et améliorant l'expérience globale du patient. Bien que la gestion des données de santé et la fluidification du parcours de soin offrent de nombreux avantages, elles présentent également des défis, notamment en termes de sécurité des données, de respect de la vie privée, et de nécessité d'une infrastructure technologique robuste. Les progrès dans ces domaines dépendront de la capacité à surmonter ces obstacles et à tirer parti des technologies émergentes comme l'intelligence artificielle, la blockchain, et l'internet des objets.  

L’information, la formation médicale et l’éducation thérapeutique ouvrent de nouveaux horizons pour 2024 

L'information médicale est la pierre angulaire de la pratique médicale. Avec l'avènement des technologies numériques, l'accès à l'information médicale a été bouleversé, permettant une diffusion rapide et précise des connaissances. Et ce notamment grâce aux systèmes de dossiers médicaux électroniques, aux plateformes de partage de connaissances et aux outils d’analyse de données. La formation médicale bénéficie grandement des technologies numériques, offrant des méthodes d'enseignement innovantes et engageantes telles que le e-learning, les plateformes éducatives, la réalité virtuelle ainsi que les réseaux sociaux.  

L'éducation thérapeutique vise quant à elle à équiper les patients avec les compétences nécessaires pour gérer leur santé. Les technologies numériques offrent des moyens innovants pour engager et soutenir les patients dans ce processus. On peut ici citer Numa Health, une biotech de biologie préventive.  

Julie Lepretre
Julie Lepretre Rédactrice web