Osmose permet à 12 jeunes de retrouver une place dans la société grâce à l’entrepreneuriat

L’association Kpa La Rochelle et la Chambre des métiers rochelaise ont lancé en janvier dernier la formation « Osmose ». Cette dernière propose à des jeunes de 16 à 25 ans sans emploi ni formation de gérer une entreprise coopérative en lien avec la transition écologique et sociale.

  • 16 février 2023
  • Temps de lecture: 2 min
osmose kpa

« L’entrepreneuriat leur offre l’opportunité de se réinsérer dans la société en obtenant des compétences transversales », affirme Eleanor Faber, formatrice au sein de l’association Kpa La Rochelle. Depuis janvier 2023, l’organisation rochelaise a mis au point « Osmose », une formation de six mois à destination des jeunes de 16 à 25 ans, sans emploi ni diplôme. Ensemble, les participants développent leur autonomie et leur confiance en eux ainsi que les compétences nécessaires à la gestion d’une entreprise coopérative.

Apprendre à gérer une entreprise pour mieux gérer sa vie

Jusqu’au 30 juin, les 12 jeunes partageront leurs journées au sein d’un centre de formation d’apprentis (CFA), en entreprise et dans les locaux de Kpa La Rochelle, « où nous leur apprenons à gérer un projet de A à Z, du devis jusqu’à sa réalisation, en travaillant en équipe », détaille Eleanor Faber. Ils seront, pendant ces six mois, en contact direct avec des associations et entreprises engagées dans la transition écologique et sociale. « Nous travaillons avec des entreprises du territoire qui souhaitent s'engager auprès des jeunes et dans une démarche environnementale comme Léa Nature ou encore Enedis », indique la formatrice. D’abord en observation puis en immersion, ils devront, en fonction de problématiques ciblées par les entreprises, leur apporter des solutions et les mettre en place. « Ils seront évidemment rémunérés pour ces projets ».

Chaque partie tire profits de cette initiative. En les sollicitant, les entreprises espèrent recevoir des idées innovantes « ce qui les valorisent énormément ». Les 12 participants, eux, gagnent en autonomie et retrouvent le goût d’agir. « Certains d’entre eux n'avaient plus d'activités quotidiennes, étaient isolés socialement depuis plus ou moins longtemps. Aujourd’hui, ils retrouvent la motivation de travailler », assure Eleanor Faber. En formation depuis un mois, les premiers retours démontrent des effets positifs. « J’ai appris à me faire confiance et reprendre un rythme », témoigne l’un des formés. « Et moi à faire des factures et à gérer un début de prestation », affirme un autre.

Renouvelé pendant trois ans, ce programme innovant qui allie association et entrepreneuriat, financé et soutenu par la Fondation de France et la Région Nouvelle-Aquitaine entre autres, évolue constamment. A terme, Eleanor Faber et les équipes de Kpa La Rochelle espèrent que cette formation ouvrira sur des certifications et des acquis de compétences, qui pourront servir l’avenir de ces jeunes.