L’indice Big Mac : ce que le hamburger nous dit de l’inflation

Saviez-vous que le hamburger pouvait être un très bon indicateur de la montée des prix ? Aux Etats-Unis, les économistes se fient au célèbre Big Mac de la chaîne McDonald’s pour évaluer l’inflation et comparer les monnaies.  

  • 26 août 2022
  • Temps de lecture: 2 min
L’indice Big Mac : ce que le hamburger nous dit de l’inflation

Depuis 1986, le magazine anglais The Economist publie chaque semestre un indice qui compare le coût de la vie dans différents pays : l’indice Big Mac. Il mesure l'évolution des prix, le pouvoir d'achat et l'inflation. Un indice qui doit son nom au produit phare de la chaîne de restauration rapide McDonald’s. En effet, ce hamburger a l’avantage d’être composé des mêmes ingrédients dans le monde entier : viande, pain, fromage, laitue, oignons, etc. Il s’apparente ainsi à un panier représentatif de la population pour évaluer l’inflation dans un pays donné. 

Cet indice permet également de déterminer si une monnaie est sous-évaluée ou sur-évaluée par rapport à une autre. Les économistes relèvent le prix du Big Mac dans tous les pays à un instant T et le comparent au prix en dollar aux États-Unis. D’après la théorie de la parité de pouvoir d’achat, le prix devrait être le même partout dans le monde. Dans le cas contraire, cela signifie que l’une des monnaies est sous-évaluée par rapport à une autre. Par exemple, si le prix du Big Mac en France, exprimé en dollar, est inférieur à celui des États-Unis, l’euro est alors sous-évalué par rapport au dollar. 

Hausse de l’inflation prévue à 9,77 % sur le Big Mac en France 

Entre la crise du Covid et la guerre en Ukraine, de nombreux pays font face à une forte inflation. Même les multinationales comme McDonald's ne sont pas épargnées. Et pour cause, le coût des matières premières comme la viande et la farine ne cesse de croître. En un an, le prix du Big Mac a augmenté de 7 % aux Etats-Unis, il s’agit de la hausse la plus élevée depuis 40 ans. Cette augmentation est révélatrice de l’inflation globale qui pèse sur les ménages américains, en particulier les plus modestes qui consomment d’avantage ce type de restauration rapide. En France, le prix de vente pourrait passer de 4,40 euros à 4,83 euros d’ici fin 2022, soit une augmentation de près de 9,77 %. 

Tess Della Torre
Tess Della Torre Rédactrice web