7 tendances qui transforment notre économie

Plus de deux ans après la sortie de son étude intitulée « Les tendances majeures qui vont transformer l’économie », Bpifrance Le Lab publie un décryptage actualisé des effets des crises sur l’économie française à destination des dirigeants de PME et ETI. 
 

  • 12 avril 2022
  • Temps de lecture: 2-3 min
écrire l'avenir

En résumé

En 2020, Bpifrance Le Lab avait identifié 8 tendances qui, selon le think-tank de Bpifrance, devaient façonner le monde d’après : « nouveaux modes coopératifs et solidaires », « autonomie et souveraineté », « quête de sens », « flexibilité et résilience », « nouvelle relation à l’espace », « respect du climat et de l’environnement », « digitalisation à pas forcés » mais aussi « sécurité sanitaire et santé ». 
Deux en plus tard, il n’en identifie plus que 7, en faisant disparaitre le volet « nouveaux modes coopératifs et solidaires » de sa revue des tendances de fond à surveiller de près dans les années à venir.

Pourquoi cette étude est importante ?

Avec cette étude, Bpifrance Le Lab a deux objectifs :

  • relever les grandes tendances actuelles qui semblent s’imposer à toutes les organisations, en particulier aux PME-ETI ;
  • identifier pour chaque tendance les constats et enjeux ainsi que les opportunités à saisir et les risques à anticiper pour les entreprises.

A la clé pour les PME-ETI, un document synthétique pour réinterroger leur stratégie et leur business model dans un contexte de transformations profondes de l’économie. 

7 tendances économiques de fond identifiées par Bpifrance Le Lab

1- Digitalisation à pas forcés

La digitalisation s’impose à tous les niveaux, des usages et habitudes des individus, aux processus et procédés au sein des entreprises. Accentuée depuis la crise sanitaire, les entreprises continuent d’accroitre leur transition digitale.

2- Respect du climat et de l’environnement

La prise de conscience des enjeux environnementaux accélère les actions pour lutter contre le réchauffement climatique, la déforestation etc. Celle-ci se produit aussi bien au niveau individuel qu’au niveau des entreprises, dans la réduction de leurs émissions et la prise en compte de l’impact de leurs activités.

3- Autonomie et souveraineté

La forte interdépendance des économies affaiblit les chaînes de valeur en cas de crise majeure (arrêt de l’activité, manque de matières premières, hausse des prix etc.). La crise sanitaire a accentué la volonté des Etats de regagner en souveraineté et des entreprises en autonomie afin de réduire leur dépendance à certains fournisseurs.

4- Nouvelle relation à l’espace

Cette tendance traite de la mobilité des biens et des personnes, de la relation à l’espace de travail et des territoires. La crise a transformé les usages, aussi bien dans nos déplacements professionnels et personnels qu’au sein des espaces de travail et les lieux de consommation.

5- Quête de sens

Depuis le début de la crise, le besoin de sens s’accroît pour les individus : pour les collaborateurs dans la sphère professionnelle comme pour les citoyens dans leur consommation. Les entreprises questionnent également leur impact sociétal et environnemental.

6- Sécurité sanitaire et santé

La crise du Covid-19, au travers des normes qu’elle engendre, continue d’accroître la responsabilité sanitaire des entreprises. Cela implique des mesures de prévention en faveur de la santé physique des salariés, mais également une prise de conscience croissante de leur santé psychologique.

7- Flexibilité et résilience

La flexibilité est devenue une capacité requise pour les entreprises afin de garantir leur agilité face aux imprévus. Cela devient un enjeu nécessaire pour garantir leur performance et leur résilience sur le long terme.

Pour aller plus loin

Retrouvez et télécharger sur le site de Bpifrance Le Lab les études suivantes :

 

 

Yossra Hammami
Yossra Hammami Rédactrice web