La loi "Rixain" en France : une étape vers l'égalité professionnelle

La France est depuis longtemps engagée dans la promotion de l'égalité économique et professionnelle femmes-hommes. Cependant, malgré un important corpus législatif pour l’égalité professionnelle, la situation des femmes reste toujours plus fragile que celle des hommes.

  • Temps de lecture: 2 min
Egalité Femmes Hommes

Les femmes travaillent plus souvent à temps partiel, occupent plus souvent des emplois à bas salaires et, quand elles parviennent à accéder à des postes à responsabilités, ces dernières continuent à se heurter à un plafond de verre qui limitent leur accès aux fonctions dirigeantes. 

Quelques chiffres clés

Ces inégalités professionnelles ont aussi une incidence sur les inégalités de patrimoine qui se sont creusées entre les hommes et les femmes, passant de 9 % en 1998 à 16 % en 2019.
Enfin, autre chiffre édifiant, selon une étude du Lab de Bpifrance si les femmes représentent la moitié de la population active, et un tiers des dirigeants d’entreprises, elles ne représentent que 12 % des dirigeants de PME-ETI de plus de 10 salariés 
(Source : Bpifrance Le Lab, Dirigeantes et dirigeants de PME-ETI)

C’est dans ce contexte que l’égalité entre les femmes et les hommes a été déclarée « grande cause du quinquennat » par Emmanuel Macron et que la loi Rixain a été promulguée le 24 décembre 2021.

Deux grands volets

La loi Rixain, visant une plus grande égalité entre les femmes et les hommes dans les entreprises, comporte deux grandes obligations aux seuils d’éligibilité différents :

-    instauration d’un quota parmi les cadres dirigeants et les membres des instances dirigeantes 
-    publication d’un index d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (score sur 100 points)  

 

Quelle influence cette loi a-t-elle sur les entreprises et pourquoi est-il crucial d'encourager la participation des femmes dans l'économie ?

La loi Rixain, lors de son adoption, a suscité de nombreux débats concernant l'utilisation de quotas pour les femmes. Sont-ils nécessaires ? Sont-ils vraiment justes et équitables ? Cependant, l'enjeu principal réside ailleurs. Les quotas, en raison de leur caractère contraignant, obligent à une réflexion approfondie sur la parité et l'égalité des sexes en entreprise. Les postes de direction restent largement occupés par des hommes, ce qui nécessite de remettre en question les méthodes utilisées, l'équité au sein des entreprises et la perception des femmes et de leurs carrières. 

De plus, cette loi, grâce à l'index d’égalité professionnelle, met en évidence les inégalités de genre et encourage une prise de conscience collective. Elle encourage ainsi les entreprises à prendre des mesures concrètes pour remédier à ces déséquilibres, ce qui peut améliorer leurs performances économiques et sociales grâce à la diversité des perspectives, de la créativité et de la résolution de problèmes que la mixité apporte. Dans un contexte de concurrence mondiale et de crise, cette question devient essentielle pour assurer la pérennité des entreprises.

Une nouvelle ère

La loi Rixain représente un engagement fort de la France en faveur de l'égalité hommes-femmes au sein des entreprises. Malgré les avancées législatives antérieures, elle marque une nouvelle ère dans la lutte contre les inégalités persistantes, stimulant le changement culturel et structurel nécessaire pour créer des environnements professionnels plus diversifiés et inclusifs.

Découvrez les obligations introduites par la loi « Rixain » du 24 décembre 2021 pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes dans le milieu professionnel : Cliquez-ici 

logo big média
Big média Rédacteur web