Comment bien adresser ses vœux professionnels ?

Qu’ils soient sous format print ou digital, à destination de vos collaborateurs ou de vos clients, les vœux de bonnes années rythment le mois de janvier et permettent à chaque entrepreneur de véhiculer les messages fondamentaux de l’entreprise. Un exercice qu’il convient donc de maîtriser avant de se lancer.  

  • 09 janvier 2024
  • Temps de lecture: 5 min
voeux 2024
Devenus une véritable institution dans l’univers de la publicité, les voeux de Publicis Groupe réalisés par l'agence Marcel mettent chaque année à l'honneur Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe

« La carte de vœux n’est pas dissociable de la stratégie de l’entreprise à court ou moyen terme. Elle permet notamment de faire un bilan de l’année écoulée, de revenir sur les victoires, les challenges en cours et d’évoquer les nouveaux projets. C’est également le moyen d’étaler un message dans le temps, de conforter une identité ou des actions déjà engagées », résume Jean-Marie Gourlot, CEO chez LOOP'ing, une agence de communication spécialisée dans la création graphique et la réalisation de sites internet, et professeur au sein de l'Université normale de Shanghai.  

Loin d’être un accessoire anodin, la carte de vœux est plus que jamais un outil indispensable afin de vous permettre de valoriser et fédérer vos équipes et partenaires. Retour sur cet immanquable de toute bonne stratégie de communication avec Jean-Marie Gourlot. 

Mener une étude approfondie de votre cible 

Tout projet de carte de vœux commence par une question simple : « qui est votre cible ? » S’agit-il de l’interne, de prestataires ou bien de clients ? De plus, avez-vous des messages importants à faire passer ? « Les vœux peuvent être l’occasion de rassurer les équipes, rappeler le cap que vous avez fixé et désamorcer d’éventuelles tensions », précise le CEO de LOOP'ing. 

Etudier votre cible pourra également permettre de définir la tonalité que vous voulez apporter à vos vœux. Selon la cible identifiée, le message variera et permettra de renouer des liens, remercier des clients pour leur fidélité ou féliciter des partenaires pour leur professionnalisme. « Le ton c’est un mixte entre ce que votre cible peut recevoir, la personnalité de l’entreprise et la teneur des relations que vous voulez entretenir avec les différentes parties prenantes », ajoute Jean-Marie Gourlot. 

Une carte de vœux ça s’anticipe ! 

Si vous avez jusqu’au 31 janvier pour envoyer vos cartes de vœux, il est cependant nécessaire de s’y prendre bien à l’avance et d’éviter de procrastiner ! « Une carte de vœux c’est un acte politique et qui dit message politique, dit prise de décision et surtout circuit de validation. » Une étape qui, comme chacun sait, prend du temps. Et une fois le message validé, rappelez-vous que le process ne sera pas le même si vous adressez vos vœux à 45 personnes ou bien à 75 000.

« Petit conseil, allouez quelqu’un à la surveillance de l’actualité, voire à du social listing, sur les sujets et grands thèmes que vous avez évoqués afin d’éviter tout impair », détaille Jean-Marie Gourlot. Ce collaborateur pourra également compiler les cartes de vœux réalisées par l’entreprise aux cours des 10 dernières années ainsi que celles de vos concurrents afin d’éviter les répétitions ou le plagia. « Et n’oubliez pas de vérifier votre base de données, il serait dommage que vos voeux vous soient retournés », ajoute l’expert.  

Miser sur la personnalisation  

« Même si c’est avant tout un outil marketing, gardez bien à l’esprit que la carte de vœux va être perçue sous un prisme émotionnel. C’est de l’intelligence économique, relationnelle, mais c’est également un levier de gestion, et éventuellement du réseau. Donc suivant l’importance du destinataire, elle devra comporter une attention particulière », précise le CEO de LOOP'ing.  

De plus, rappelez-vous que le monde est petit. Il est donc possible que vos clients et partenaires se connaissent et échangent sur vos vœux. Tâchez donc de les personnaliser afin qu’ils ne ressemblent pas à ceux d’un autre de vos clients privilégiés. 

Eviter de faire l’impasse sur l’écoconception  

Devenues de plus en plus rares à l’ère du digital et de la RSE, les lettres manuscrites peuvent pourtant être un moyen intéressant d’adresser des vœux personnalisés et engagés. « Par le biais d'une carte de vœux papier, vous pouvez communiquer encore plus sur vos engagements en choisissant du papier recyclé, des polices gratuites ou de l’encre biosourcée ». Une attention qu’il faudra valoriser dans votre courrier afin que votre destinataire puisse mesurer votre engagement. 

L’innovation oui, mais pas à tout prix ! 

« Nombre d’entreprises sont soumises à des codes d’expression qui les empêchent d’être trop innovantes ou disruptives dans leurs vœux de bonne année. Pour ces dernières, il est donc parfois difficile de proposer un message différenciant. En revanche, si vous êtes une startup, vous pouvez vous permettre de vous lâcher », note l’expert. Mais rappelez-vous que point trop n’en faut ! « La créativité, l’innovation, c’est bien, mais il faut toujours garder en tête les valeurs de l’entreprise, sa vision pour le futur et remettre l’humain au centre de l’activité. » 
Jean-Marie Gourlot rappelle d’ailleurs que proposer un message autour des collaborateurs permet à la fois de les valoriser et les remercier pour leur implication, mais également de donner du sens aux échanges externes, devenus de plus en plus virtuels.  

« La créativité peut également passer par la forme plus que par le fond. Vous pouvez jouer avec les couleurs, les polices ou les papiers s’il s’agit d’une carte imprimée. De même, s’il s’agit d’une carte de vœux digitale, il est possible de réaliser des vidéos reprenant les codes des short et reels ou au contraire de réaliser un format plus long ». Et pour surprendre vos destinataires, vous pouvez aussi opter pour un message plus atypique et révéler une information dont personne ne soupçonne l’existence (mais qui pourra tout de même servir votre communication globale).  

 

mélanie
Mélanie Bruxer Rédactrice web