5 chiffres à connaitre sur les investissements français en 2023

Après des années dynamiques post-crise sanitaire et dans un contexte général exposé à de multiples bouleversements, les niveaux d’investissements semblent retrouver leurs moyennes de long terme et la France tire même son épingle du jeu. Retour sur cinq chiffres qui ont marqué l’année 2023.  
 

  • 29 décembre 2023
  • Temps de lecture: 2 min
5 chiffres à connaitre sur les investissements français en 2023

1er  

C’est le classement de la France parmi les destinations d’accueil des investissements directs étrangers (IDE) en Europe avec 1 259 projets en 2022 (+ 3% par rapport à l’année précédente). A la deuxième place, on retrouve le Royaume-Uni (-6 % avec 929 projets), suivi de l’Allemagne, en léger recul (-1 % avec 832 projets) en recul. Alors qu’en Europe, le nombre d’emplois et de projets annoncés par les investisseurs étrangers n’a augmenté que de 1 % par rapport à 2021 et est toujours en recul de 10 % par rapport à 2017.  

 

4.2 milliards d’euros 

C’est le montant représenté par les 395 levées de fonds opérées par les entreprises innovantes françaises au premier semestre 2023. Ce montant représente une hausse de 9% du volume et une baisse de 49% de la valeur par rapport au premier semestre 2022.  

 

+11 % et + 9 % 

C’est l’augmentation du nombre d’opérations dans l’industrie et dans la santé par rapport aux moyennes historiques du premier semestre. Par ailleurs, le secteur de l'investissement en infrastructures est dominé par les énergies renouvelables (66 % des opérations réalisées et 40 % des montants investis). 

 

8.1 milliards d’euros 

C’est le montant des levées de fonds de capitaux des acteurs français au premier semestre 2023.

  • Ce niveau se rapproche de celui atteint entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2020. 
  • Les opérations des acteurs du capital-investissement (hors fonds infrastructures) se sont quant à elles élevées à 9.5 milliards pour 1 296 entreprises.  

 

14.2 % par an sur 10 ans 

C’est la performance nette des acteurs français du capital-investissement fin 2022. Cette hausse est supérieure à l’ensemble des autres classes d’actifs sur longue période et se place devant ceux du CAC40 (10.4%), de l’immobilier (5.6%) ou encore des hedge funds (2.7 %).  

 

Sources : Baromètre EY 2023 de l’attractivité de la France ; EY Europe Attractiveness Survey 2023 ; France Invest ; Weelim ; Baromètre EY du capital-risque

mélanie
Mélanie Bruxer Rédactrice web