Ellona : l'experte de l'intelligence environnementale s’envole pour la Corée du Sud

Depuis sa création en 2017, l’entreprise toulousaine Ellona se démarque dans le domaine de l’intelligence environnementale. Dans un contexte où dissocier les objectifs de performance environnementale de ceux de la performance économique semble contre-productif, Big média interroge Jean-Christophe Mifsud président et CEO d’Ellona sur une pratique essentielle.   

  • Temps de lecture: 5 min
Jean Christophe Mifsud, Ellona

Intelligence situationnelle, intelligence environnementale ou smart environmental. Des termes encore trop peu répandus alors que les conditions climatiques actuelles appellent à repenser nos modes de vie, de consommer et de produire. Grâce à des solutions technologiques de pointe, Ellona se révèle dans ce périmètre. L’entreprise toulousaine aux quarante collaborateurs a su tisser des partenariats stratégiques avec des acteurs majeurs tels qu'Airbus Vencher, Aéroport de Paris (ADP), et April Assurances. Ces derniers lui ont permis de lever près de 9 millions d'euros auprès de ses actionnaires, dont Bpifrance à hauteur de 3 millions pour la recherche et le développement. Ces alliances ont consolidé sa position sur le marché européen tout en ouvrant des portes vers l'international, notamment en Asie. 

À la confluence de la technologie et de l'environnement 

« Il y a trop de bruit sur ma planète ». Du moins c’est ce que Jacques Prévert affirmait dans les années 70 dans l'une de ses comptines pour enfants. C’est aussi ce que constate Jean-Christophe Mifsud avant de créer Ellona. Trop de bruit, trop d’odeurs, trop de nuisances qu’il est impératif d’enregistrer pour bien comprendre l’environnement. On parle alors de numérisation des sens humains « ou Human Senses Digitization en anglais (HSD). Il s’agit du biomimétisme des cinq sens humains combiné à une intelligence supérieure destinés à reproduire leur fonctionnement et leur complémentarité afin de parvenir à une compréhension approfondie de l’environnement ou de la situation. » explique le CEO d’Ellona.  

L'intelligence environnementale, ou l'intelligence situationnelle, selon Jean-Christophe Mifsud, englobe la capacité à assimiler les données sensorielles humaines avec celles des objets connectés (IoT) pour interpréter les situations environnementales. « Les hommes et les femmes dans l’environnement amalgament de l'expérience. Ils regardent, sentent et entendent un compresseur qui claque, un cri d'appel à l'aide, un sèche-cheveux qui ne fonctionne pas. Tout cela est contextualisé par nos sens humains », précise-t-il. Cette approche novatrice repose sur la fusion de ces données environnementales et d’outils intelligents, permettant ainsi de contextualiser les situations en temps réel. 

L’IoT au service de l’humain  

Ellona se sert de l’internet des objets ou IoT pour se substituer aux cellules réceptrices humaines via différents capteurs. L’objectif étant l'amélioration des conditions de vie et de travail des personnes « en les replaçant au centre de la mesure » souligne Jean-Christophe Mifsud.  Parmi les sites que l’entreprise équipe : Airbus, L’Oréal ou encore Toyota. Les applications de cette intelligence environnementale sont vastes, allant des environnements urbains, des sites industriels, des bureaux aux établissements publics. Grâce à des produits phares tels que le Pod pour les environnements intérieurs et le WT, pour les environnements extérieurs, Ellona offre des solutions de surveillance et de gestion environnementale précises en temps réel. Le CEO explique : « Il s’agit de système tout-en-un pour comprendre et contrôler son environnement. En surveillant l’air et en reconnaissant les odeurs et les bruits en temps réel, ces solutions permettent un aménagement des espaces intelligents. Le Pod va mesurer jusqu'à 17 paramètres environnementaux contre 37 pour le WT, allant des gaz aux odeurs en passant par les particules allergènes et les sons. Cette innovation permet par exemple, le déclenchement à distance de certains systèmes. » 

L’Europe, la Colombie, le Chili, la Corée du Sud : des marchés déjà conquis  

Pour Jean-Christophe Mifsud, la question de l’internationalisation se pose à peine tant la réponse parait évidente. Le serial entrepreneur à l’habitude des marchés étrangers et a « toujours eu une appétence pour l’international. J’ai vécu à l’étranger, travaillé au Japon, fait une partie de mes études aux Etats-Unis. J’ai donc toujours considéré l’économie comme étant globale, avec certes des phénomènes d’accélération différents en fonction des secteurs » poursuit-il.   

L’aventure sud-coréenne démarre très rapidement après la création d’Ellona. Le CEO souligne l'importance des partenariats locaux dans cette expansion : « Grâce à nos partenaires, nous avons été mis en relation avec Easy Network, l'un des plus gros fabricants de systèmes de filtration de l'air en Corée du Sud ». Dans un pays confronté à des enjeux climatiques tels que la pollution atmosphérique, la gestion des déchets et la préservation des ressources naturelles, l'intelligence environnementale suscite un intérêt croissant. La conjoncture coréenne, marquée par un fort engagement en faveur de l'innovation technologique et une sensibilisation accrue aux enjeux environnementaux, représente un terrain propice à l'adoption de solutions telles que celles proposées par Ellona.  

La combinaison unique de savoir-faire et d'énergie entrepreneuriale présente dans le pays la rend d’autant plus attrayante aux yeux des exportateurs. « La Corée du Sud est un mélange bouillonnant d’ingéniosité avec toute l'organisation japonaise d'un côté, des restes de son long passé colonial, et l’indépendance des Chinois de l'autre. C’est pour moi la quintessence de l’efficacité au travail, de l’énergie et de la créativité. » Cette synergie particulière a permis à Ellona de s'intégrer harmonieusement sur le marché coréen et de proposer des solutions innovantes en matière d'intelligence environnementale. Et, ce, en équipant notamment ses aéroports qui manquaient de cette contextualisation des particules, des bruits etc... « De 6 heures du matin à 23 heures, ils filtrent l’air. Seulement l’activité est plus ou moins intense au cours de la journée donc son l’impact varie. Nous, grâce à nos systèmes de détection d'insalubrité et de qualité de l'air, on peut déclencher les filtrations en temps réel quand on en a besoin » explique le dirigeant.  

Ellona incarne le mariage entre la technologie de pointe et la conscience environnementale, offrant des solutions tangibles pour améliorer notre monde en constante évolution. Avec une présence internationale croissante et une expansion réussie en Corée du Sud, Ellona se positionne comme un leader dans le domaine de l'intelligence environnementale. Sa route sur le marché asiatique s’apprête à marquer un autre arrêt, cette fois-ci dans la capitale indonésienne, Jakarta, avec laquelle l’entreprise vient de signer un contrat de 8 millions d’euros.   

Sofia Ben Dhaya
Sofia Ben Dhaya Rédactrice web