Une digitalisation du Trade Finance nécessaire au commerce international

Le « Panorama des solutions favorisant la digitalisation du Trade Finance » réalisé sous l'égide de l’association Paris Europlace et avec l'appui de Bpifrance, nous offre un aperçu des perspectives pour la digitalisation d’un secteur crucial pour l'économie mondiale.

  • Temps de lecture: 2 min
Panorama digitalisation Trade Finance

La transformation digitale dans le domaine du financement du commerce international, ou Trade Finance, représente une révolution tant attendue dans un secteur marqué par des procédés traditionnels et souvent archaïques. 

Un consensus sur la nécessité de digitaliser 

D'emblée, l'étude révèle un consensus parmi les acteurs clés du secteur—banques, assureurs, entreprises de transport et logistique, ainsi que leurs clients exportateurs et importateurs—sur la nécessité de fluidifier la chaîne logistique internationale. Cela passe indéniablement par la dématérialisation des documents de commerce international, tels que les billets à ordre, lettres de change, ou connaissements maritimes, pour ne citer qu'eux. Cette transition vers le digital pourrait générer des économies significatives, estimées à 38 milliards d'euros pour la filière.

Des freins encore présents

Malgré l'urgence et la reconnaissance des avantages possibles, le commerce international reste l'un des secteurs les moins digitalisés. Avec moins de 0,1 % des nouveaux documents produits chaque année dans le cadre des échanges internationaux dématérialisés en 2022, il est évident que le chemin vers une digitalisation complète est encore long et semé d'embûches. Les raisons sont multiples : complexité des chaînes documentaires, poids des traditions, et nécessité d'évolutions législatives et réglementaires pour reconnaître juridiquement la forme électronique des documents. 

Vers une transformation digitale

Le « Panorama des solutions favorisant la digitalisation du Trade Finance » propose une feuille de route pour surmonter ces obstacles, en suggérant une approche multi-facettes incluant des modifications législatives, l'adoption de technologies permettant une traçabilité et une sécurisation accrues des transactions, et la mise en place d'un écosystème technologique riche et compétitif. La France, grâce à ce cadre favorable, innove et se positionne comme un acteur clé pouvant mener cette transformation.

Un écosystème en évolution 

L'étude identifie une centaine d'entreprises françaises, employant près de 10 000 professionnels, qui œuvrent déjà vers la digitalisation de divers aspects du Trade Finance. Cela va de la gestion des risques et des assurances au financement des exportateurs, en passant par la réglementation, la certification, et bien sûr, la dématérialisation des documents. 

Une opportunité d'innovation

Ce panorama met en lumière l'immense potentiel de la digitalisation dans le secteur du Trade Finance. En facilitant les transactions, en réduisant les coûts et les délais, et en améliorant la sécurité et la traçabilité, la transition vers le digital est non seulement une nécessité mais une opportunité d'innovation et de compétitivité sur la scène internationale. Le chemin est tracé pour une transformation digitale qui promet de réinventer le commerce international, le rendant plus fluide, sécurisé, et accessible à toutes les entreprises engagées dans le commerce mondial. 

 

 

Sofia Ben Dhaya
Sofia Ben Dhaya Rédactrice web