Une nouveauté dans le top 3 du baromètre de la maturité numérique des territoires 2023

Réalisé par le cabinet d'audit et de conseil EY, le baromètre de la maturité numérique des territoires permet de dresser un état des lieux en matière d'infrastructures, de services publics et d'usages numériques dans l'Hexagone. 

  • Temps de lecture: 2 min
Barometre

« Nous faisons le pari que le numérique responsable sera le prochain sujet à fortement progresser dans le baromètre 2025 », explique Franckie Trichet, président des Interconnectés et Vice-président de Nantes métropole, au sein du baromètre EY. Pour établir ce constat, 101 réponses ont été obtenues de la part de grandes villes, de métropoles ou de communautés de communes. Si l’administration numérique et la cybersécurité figurent une nouvelle fois parmi les trois thèmes les plus matures relevés par le baromètre, une nouvelle verticale s'ajoute cette année au classement : l’inclusion numérique. Une surprise quand on sait qu'elle était référencée parmi les moins matures lors de l’édition précédente. « Le thème de l’inclusion numérique s’inscrit dans une vraie prise de conscience de l’impact climatique et répond, dans un juste équilibre, au triple impératif social, écologique et éthique », poursuit le président des Interconnectés.  

L'inclusion numérique définit la prise en compte des enjeux et les dispositions mises en place (plans de formation, gouvernance, pilotage) pour permettre l’appropriation du digital par les citoyens, les agents et les élus de la collectivité. Sa présence dans le top 3 démontre la forte volonté des collectivités de rendre le numérique inclusif sur leur territoire. En effet, 69 % des 101 réponses collectées ont mis en œuvre un plan d’inclusion numérique et plus de la moitié des répondants (56 %) hors communauté de communes proposent des services conformes au RGAA (Référentiel général d'amélioration de l'accessibilité). 

La maturité de la cybersécurité  

Outre la remontée fulgurante de l’inclusion numérique, le baromètre met en avant l’impact considérable de la COVID-19 sur la numérisation des territoires, en mettant en évidence l'importance de la digitalisation des services publics et a accéléré la transformation numérique dans de nombreux domaines. Concernant la thématique de la cybersécurité, 69 % des intercommunalités ont mis en œuvre des actions de sensibilisation aux risques liés au numérique. Près de la moitié d’entre eux (49 %) ont instauré un PCA (Plan de Continuité d'Activité) et un PRA (Plan de Reprise d'Activité) conformes aux exigences de l’exécutifs, contre 18 % des communautés de communes. Un chiffre qui démontre une marge de progression dans l’élaboration et la mise en œuvre de ces outils. 

De son côté l’administration numérique est en légère progression par rapport à la précédente édition. 75 % des grandes villes et intercommunalités ont adapté leur fonctionnement et ont pérennisé les usages du digital, en interne comme en externe. 73 % des collectivités, hors communautés de communes, ont mis en place la dématérialisation de bout-en-bout. Ce n’est le cas que pour 42 % des communautés de communes. Le thème devrait encore gagner en maturité selon Yann Huaumé, maire de Saint-Sulpice-Le-Forêt, vice-président de Rennes métropole en charge du numérique et de la métropole intelligente. « L’intercommunalité est tout indiquée pour accompagner une montée en compétences homogène et collective de l’administration numérique locale. »  

Emmanuel Lanoe

Emmanuel Lanoe

Rédacteur Web