Qui est Bret's, le numéro 2 de la chips en France ?

Employeur de 400 salariés et partenaire de 300 agriculteurs,  la marque Bret's, implantée en plein cœur du Morbihan, est un acteur incontournable du paysage local. Portrait d’une entreprise fière de ses racines. 

  • Temps de lecture: 2 min
Bret's

La Bretagne regorge de fiertés et de spécialités… dont ne semble pas faire partie la chips. Pourtant, c’est en misant sur la pomme de terre bretonne et un système de collaboration intégrée avec les agriculteurs locaux que la société Altho et sa marque Brets sont devenues numéro deux du marché de la chips en France. Son PDG, Laurent Cavard, porte le modèle de son entreprise, à la fois rural, ouvert sur l’ensemble du territoire et de plus en plus tourné vers l’international.  

S’implanter en zone rurale, un atout pour la productivité de l’entreprise 

Des champs de pommes de terre, ce n’est pas ce qu’il manque en Bretagne. En 1991, Alain Glon et sa société qui deviendra Altho souhaitent développer et valoriser la filière locale de la pomme de terre tout en offrant une opportunité de revenus complémentaires aux éleveurs bretons. Emerge alors en 1995 l’idée d’une usine, située au cœur des exploitations, commercialisant des chips sous la marque Brets et en marques de distributeurs.  

Près de 20 ans après, en 2022, Altho fournit plants de pommes de terre, conseils de mise en culture et arracheuses à 300 agriculteurs. Un modèle agricole équitable labelisé PME+, le label des entreprises indépendantes françaises à taille humaine, ayant des pratiques éthiques et responsables, que Laurent Cavard est fier de pérenniser : « Nous nous engageons à acheter toutes les pommes de terre de l’agriculteur à prix fixé à l’avance et nous gérons le stockage, souvent générateur de pertes et de coûts mais également gage de qualité de conservation ». 

De son point de vue, la situation géographique de l’entreprise représente un atout pour sa mixité sociale, sa productivité et la qualité de son travail : « Tout le monde est au même endroit donc les décisions se prennent plus vite, il y a aussi l’effet sérendipité de la machine à café ! »  

Ouvrir une nouvelle usine pour désengorger la production 

Depuis 2014, le chipsier n’est plus seulement breton : il est également ardéchois. Fonctionnant sur le même modèle agricole que sa grande sœur saturée en capacité de production, l’usine du Pouzin produit uniquement des chips pour des marques distributeurs. « L’usine permet à Brets de continuer à développer ses propres volumes de production dans son berceau d’origine », explique son directeur. 

Deuxième marque de chips en France derrière Lays (groupe PepsiCo), l’identité locale de Brets portée par le réseau « Produit en Bretagne » permet de rassurer les consommateurs français sur l’origine des produits. Bien que la marque de chips soit devenue au fil du temps emblématique de la région, à l’instar du pâté Hénaff, son positionnement est plutôt tourné vers des saveurs liées à la gastronomie française, avec des arômes atypiques tels que fromage de brebis-cerise noire. 

Avec 10,3 % de croissance en 2021 dont 28 % pour la marque Brets, l’entreprise Altho intégrée pour la deuxième année au programme Accélérateur Agroalimentaire de Bpifrance s’exporte désormais au Japon et à Taiwan et vient de lancer sa marque haut-de-gamme, la Chips Millésime. 

logo bigmedia

Big média

Rédacteur web