Comment Voyages Imaginaires s'empare du marché des parfums naturels

Passionnées par les matières premières naturelles, Camille Goutal, nez et photographe, et Isabelle Doyen, parfumeur et professeure de parfumerie, co-créent en 2020 Voyages Imaginaires, une ligne de parfums 100 % naturels. Une marque engagée pour l’environnement qui s’inscrit dans un secteur en pleine expansion.  

parfum

Selon un rapport de Market Research Future sur la filière des parfums naturels publié en septembre 2022, le marché mondial devrait croître de 20,8 milliards de dollars d’ici 2027. Pourtant, Camille Goutal, co-fondatrice de la marque Voyages Imaginaires, l’admet : « quand on est pionnier dans un domaine, se faire connaître prend plus de temps ! ».  

Si aujourd’hui la marque de la jeune cheffe d’entreprise connait un développement fleurissant, se lancer sur un marché aussi novateur n’a pas été sans challenges. Car à la différence des parfums traditionnels, composés à 70 voire 90 % d’alcool éthylique, la gamme de parfum Voyages Imaginaires est réalisée grâce à de l’alcool de blé bio. Une innovation que Camille Goutal et son associée, Isabelle Doyen, ont développé afin de proposer une alternative aux parfums composés à 90 % de fragrances de synthèse. Et si sur le papier, rien ne prédestinait Camille, photographe de profession, à devenir nez, l’héritage familiale l’a rapidement rattrapée. Fille de d’Annick Goutal, fondatrice de la marque de parfum Maison Goutal, elle croise le chemin d’Isabelle au sein de l’entreprise de sa mère. Ce n’est qu’à la mort de cette dernière que les deux femmes décident de franchir le cap et de lancer leur propre marque.  

Des parfums 100 % naturels 

Contrairement à la palette quasi infinie que propose aujourd’hui la chimie, la gamme du naturel reste quant à elle beaucoup plus réduite et ne représente qu’une toute petite partie des outils des parfumeurs. Le défi était donc de taille. Pourtant, les deux dirigeantes se promettent « d’aller jusqu’au bout. Même si c’est onéreux, comme une Haute Couture du parfum, et tellement complexe, puisqu’il faut réinventer la création avec une palette réduite à l’extrême, sans les molécules incontournables de la parfumerie moderne. » Ainsi, pour composer un parfum, leur sélection d’ingrédients passe de plus de 2 000 possibilités à seulement 200. Une réduction drastique qui leur apprend à formuler différemment leurs fragrances et à jongler, en remplaçant par exemple la coumarine – au prix trop élevé quand elle est naturelle – par une fève tonka. Et malgré une gymnastique contraignante, les deux fondatrices trouvent toujours l'inspiration pour chaque nouvelle création. « C’est comme un puzzle. On se réveille un matin et tout se met en place. L’idée et l’odeur en tête, on se met derrière la balance et on essaye tant bien que mal d’incarner notre idée. », ajoute Camille Goudal.  

Fleur d'oranger, vanille, patchouli, bois de cèdre, lait de coco ou thé fumé sont autant de fragrances que l’on retrouve dans les compositions des deux créatrices. Un sourcing qui a lui aussi son lot de complexités puisque de nombreux ingrédients présents dans les formules de Voyages Imaginaires ne poussent pas en France. En ce sens, Camille Goutal et Isabelle Doyen s’approvisionnent en matières premières localement, tout en ayant en tête la préservation des écosystèmes et de la nature. Une préoccupation qu’on retrouve également dans le packaging des produits de la marque : flacons rechargeables glissés dans des pochons en coton bio non blanchi et cellophane biodégradable. Après tout juste deux ans d’existence, la maison est aujourd’hui présente dans 50 points de vente à travers le monde, avec dans le temps un objectif de 200. 

 

logo big média
Big média