Comment un studio d’animation 3D toulousain s’est imposé sur le petit et grand écran

La société de production et studio d’animation 3D TAT, forte du succès de ses œuvres familiales en France et à l’international, ambitionne de s’agrandir. Rencontre avec l’un de ses cofondateurs, Jean-François Tosti. 

  • 14 septembre 2023
  • Temps de lecture: 5 min
tat production
Les As de la jungle 2 - Opération tour du monde ©-TAT-productions

Ils s’appellent Maurice, Miguel, Gilbert, Junior et Batricia… Si ces noms ne vous disent pas forcément grand-chose, ils évoqueront sûrement davantage à un jeune public ! Le pingouin-tigre expert en Kung-Fu, son fils le poisson-tigre, le gorille mangeur de bananes, le tarsier savant et la chauve-souris agile sortent tout droit de l’univers sortent tout droit de l’univers des As de la Jungle, l'œuvre phare de la société de production et studio d’animation 3D toulousaine TAT. 
 
Le succès des aventures de ces personnages hauts en couleur et la multiplication de nouveaux projets encouragent aujourd’hui la société, créée en 2000, à revoir ses ambitions à la hausse. La recette de cette réussite ? « Notre positionnement sur de l’animation entertainment de qualité pour les familles, avec un petit budget comparé aux grands studios – un créneau sur lequel peu de sociétés se sont établies en Europe », répond Jean-François Tosti, cofondateur de TAT. Le tout, dans un contexte où l’appétence pour l’animation et la reconnaissance de cet art ne font que grandir. 

Un International Kids Emmy Awards pour Les As de la Jungle 

TAT, c’est la réunion d’amis d’enfance, David Alaux et les frères Éric et Jean-François Tosti autour d’une passion commune : le cinéma et en particulier, l’animation. « Dès notre plus jeune âge, nous faisions bouger des petits personnages en pâte à modeler devant une caméra Super 8 et nous avions envie de comprendre comment ces effets spéciaux fonctionnaient. Mais nous ne pensions pas pouvoir en faire notre métier », se remémore Jean-François Tosti. Après des études scientifiques, les trois hommes décident finalement de se reconvertir et de se lancer en autodidacte dans l’animation en établissant leur propre structure, TAT productions. 
 
Après un premier court-métrage en 2001 et des films de commande, la société se lance dans la création et développe son premier projet pour la télévision, Spike. Ce téléfilm de Noël, diffusé en 2008, rencontre un certain succès en France et à l’étranger, alors que le passage à la 3D se généralise. Mais c’est avec Les As de la Jungle que la popularité de TAT productions explose véritablement. L’univers de ces animaux super-justiciers créé par la société prend vie au fil d’un téléfilm d’une heure en 2011 avant d’être rapidement décliné en une série de 52 épisodes de 11 minutes. TAT décide alors de fonder son propre studio d’animation en plus de la société de production, afin de « continuer à contrôler la qualité de nos œuvres », précise Jean-François Tosti. Un travail récompensé par un International Kids Emmy Awards en 2015 pour la saison 1 de Les As de la Jungle à la rescousse, qui est diffusée dans plus de 200 territoires et traduite dans une cinquantaine de langues.  

Doubler les moyens de production en cinq ans 

Depuis, la société enchaîne les créations avec quatre films sortis en salle, deux nouvelles saisons pour Les As de la Jungle, ainsi que le développement d’une série pour France Télévisions tirée de son long-métrage Pil. En parallèle, elle s’est ouverte aux prestations de service pour réalisateurs et studios : TAT est actuellement en train de fabriquer la prochaine série animée Astérix réalisée par Alain Chabat pour Netflix, dont la diffusion est prévue en 2024.  

Autant de projets qui poussent la société à changer de dimension. Elle prévoit de doubler ses moyens de production et de passer de 250 à 350 collaborateurs en cinq ans. Un défi de taille selon Jean-François Tosti, dans un contexte de marché de l’emploi ultra tendu concernant les métiers de l’animation 3D. « C’est le paradoxe créé par l’arrivée des plateformes, qui s’appuient beaucoup sur les studios français, très réputés pour leur savoir-faire, explique le cofondateur de TAT. La multiplication des projets a entraîné un vrai manque de main-d’œuvre formée et compétente. » La société pourra toutefois compter sur un soutien financier du plan France 2030 pour mener à bien sa nouvelle stratégie de développement. TAT fait en effet partie des 68 lauréats de l'appel à projets « La Grande Fabrique de l’image », une initiative dotée de 350 millions d’euros qui vise à faire de la France un leader dans les secteurs du cinéma et de l’audiovisuel.  

Pour Jean-François Tosti, qui a constaté « l’essor de l’animation en termes de volumes de production, de reconnaissance internationale et de qualité » ces deux dernières décennies, le contexte est en tout cas favorable pour les acteurs français. « Ce que l’on a intégré depuis les succès des Pixar et Dreamworks, c’est que l’animation doit être pensée pour les familles, à la fois les enfants mais aussi leurs parents. Il y a aujourd’hui un vrai attrait pour cet art, qui est devenu aussi une valeur sûre pour les distributeurs », note le cofondateur de TAT. Enfants et parents pourront ainsi se retrouver autour du nouveau long-métrage du studio, Les As de la Jungle 2 - Opération tour du monde, qui sort dans les salles obscures le 16 août prochain. 

logo big média
Big média Rédacteur web