Bruno Mendes Da Silva [HeexTechnologies] : « La cité n’a pas de barreaux, ils sont dans notre tête.” »

Créateur d’entreprises dans la tech et la mobilité, Bruno Mendes Da Silva est un entrepreneur autodidacte. Après avoir voyagé en Chine, aux Etats-Unis et en Lituanie avec l’ambition de créer sa boite, nous le retrouvons chez ses parents à Limay dans le 78, pour le 3e épisode de Solides, le format Konbini x Big média.   

  • 14 janvier 2022
  • Temps de lecture: 2 min
Solides ep 3

Devenir basketteur professionnel. Voilà le rêve que nourrit Bruno Mendes Da Silva dans sa jeunesse. Après avoir joué en départemental puis en championnat de France, Bruno entre en centre de formation avec l’objectif de jouer aux Etats-Unis « gros accomplissement d’être un des seuls du quartier à aller en centre de formation », déclare-t-il, fier de lui. Peu de temps après, il réalise que les opportunités des Français en Amérique sont limitées. Bruno Mendes Da Silva se recentre alors sur ses études et intègre une des meilleures écoles de commerce française.  

Entrepreneur insatiable  

A la fin de ses études, Bruno Mendes Da Silva réalise un échange universitaire en Chine. Il a alors l’idée de monter sa première boite Greenlux Car, dont il est toujours le président. « En Chine, il y a trop de pollution. J’ai eu l’idée de créer une entreprise de location de voitures électriques. »  

En voyageant aux Etats-Unis, il découvre « l’entrepreneuriat avec un grand E » ainsi que l’envie de se tourner vers la technologie. « La Lituanie en matière de nouvelles technologies, c’est un peu l’Eldorado. », témoigne Axel Toupane, un ami de Bruno Mendes Da Silva et basketteur professionnel pour l’équipe de Kaunas. L’entrepreneur insatiable se rend en Lituanie afin de supporter son ami et de se renseigner sur le milieu. « En fin d’année, Bruno monte une équipe de quatre, cinq personnes, tout le monde vient chez moi, on est en mode start-up. C’est là que tout commence. », raconte le joueur. « C’est devenu Heex Technologies, une start-up qui offre des services logiciels pour la gestion de données. », ajoute Bruno Mendes Da Silva. Aujourd’hui, de grandes entreprises américaines s’intéressent et investissent dans l’entreprise.  

La famille, un soutien sans faille 

Tout ce qu’a réalisé Bruno Mendes Da Silva, il l’a fait avec l’ambition de rendre fiers ses parents. « Ce sont des personnes qui se sont toujours sacrifiées pour leurs 6 enfants. Ils m’ont toujours soutenu. », affirme l’entrepreneur qui se rappelle qu’à la création de sa première entreprise son père a réalisé tous les travaux de l’agence. « C’était un moyen pour lui de me monter qu’il était là, sans forcément m’aider financièrement car il n’avait pas les moyens de le faire. », ajoute-t-il. 

« Vivre dans un quartier est assez difficile car c’est conçu de manière à tout avoir à côté, sans avoir besoin de sortir de cet environnement-là. Peu de jeunes sont poussés à sortir de leur quartier. », regrette Bruno Mendes Da Silva. L’entrepreneur partage son crédo « Impose ta chance, sers ton bonheur, va vers ton risque. A te regarder ils s’habitueront. La cité n’a pas de barreaux, ils sont dans notre tête. C’est à nous de les écarter pour en sortir. ».