[Accélère] : Aldous, la marque de prêt-à-porter écoresponsable de Mélanie Néchachby

Unisexe, éthique et circulaire. En 2019, alors qu’elle travaillait dans une maison de luxe parisienne, la crise sanitaire force Mélanie Néchachby à rentrer en Bretagne, sa région d’origine. « J’ai choisi de rester auprès de ma famille et c’est là que j’ai eu l’idée de fonder ma marque de prêt-à-porter, autour de deux thématiques fortes pour moi : l’humain et l’environnement. », confie-t-elle.  

[Accélère] : Aldous, la marque de prêt-à-porter écoresponsable de Mélanie Néchachby

Dans la série Accélère, le format Big média qui suit pendant un an quatre entrepreneurs accompagnés par les accélérateurs du programme Entrepreneuriat Pour Tous, nous rencontrons aujourd’hui Mélanie Néchachby, fondatrice de la marque de prêt-à-porter écoresponsable Aldous.   

Unisexe, éthique et circulaire. En 2019, alors qu’elle travaillait dans une maison de luxe parisienne, la crise sanitaire force Mélanie Néchachby à rentrer en Bretagne, sa région d’origine. « J’ai choisi de rester auprès de ma famille et c’est là que j’ai eu l’idée de fonder ma marque de prêt-à-porter, autour de deux thématiques fortes pour moi : l’humain et l’environnement. », confie-t-elle.  

Quelques années auparavant, durant ses études dans les domaines de l’art, la mode et l’habillement, Mélanie Néchachby apprend la couture en autodidacte et réalise les costumes d’une troupe de théâtre universitaire deux années de suite. Lorsqu’elle décide de créer sa marque, l’entrepreneure l’imagine alors tout naturellement éthique et solidaire. « Je m’inspire des matières que je trouve en recyclerie ou au secours catholique. Je trouvais utile de pouvoir réutiliser la matière telle qu’elle avait été pensée au départ, pour en faire un manteau par exemple. », témoigne l’entrepreneure.  

Être accompagnée pour mieux rayonner 

Un compte Instagram, un e-shop à venir, une résidence au Printemps Haussmann… Le projet de Mélanie Néchachby prend de l’ampleur, raison pour laquelle l’entrepreneure a ressenti le besoin d’être accompagnée. « J’ai été au salon de l’entrepreneuriat à Rennes sur lequel j’ai rencontré une personne de la BGE Bretagne qui m’a parlé du programme d’accélération Création opéré par France Active et la BGE. » Après avoir pitché son projet, Mélanie Néchachby a intégré le programme pour une durée de 18 mois où elle assiste, aux côtés d'une vingtaine d'entrepreneurs, à des cours dédiés au développement d'entreprise comme la stratégie de communication.  

Floriane Masse, du réseau France Active Bretagne accompagne personnellement Mélanie Néchachby dans son développement. « Dès le début, elle m’a demandé où étaient mes faiblesses. On travaille ensemble sur mon business plan et elle me booste pour le reste. », témoigne la créatrice. C’est grâce à Floriane Masse que l’entrepreneure a fait appel à un ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail) pour préparer sa résidence au Printemps Haussmann. « J’avais besoin d’augmenter mes quantités de production pour l’événement. Floriane m’a aidée en trouvant l’atelier Utopi. », affirme-t-elle, avant de poursuivre « C’était très important pour moi de travailler dans le solidaire avec de la réinsertion professionnelle ».  

Nous retrouverons la créatrice dans trois mois pour suivre l’avancée de son projet !