[Santexpo] NaoX Technologies embarque l’encéphalogramme dans des écouteurs

Cofondateur et CEO de la biotech NaoX Technologies, qui développe des écouteurs capables de mesurer l’activité cérébrale, Hugo Dinh était sur le plateau de Big média lors du salon Santexpo le 21 mai 2024. Il est revenu sur son projet aux côtés du journaliste Lionel Reichardt.  

  • Temps de lecture: 2 min
Hugo Dinh, NaoX Technologies

« Je suis arrivé du Vietnam à l’âge de 15 ans », partage d’emblée Hugo Dinh, cofondateur et CEO de la medtech NaoX Technologies, une entreprise qui développe des écouteurs capables de réaliser un électroencéphalogramme (EEG). Quelques années plus tard, en 2015, il étudie les neurosciences à l’école Polytechnique et rencontre Michel Le Van Quyen. « Il est venu donner un cours et a exprimé sa volonté de démocratiser l’électroencéphalogramme », se rappelle Hugo Dinh.  

Des écouteurs qui permettent de mesurer l’activité cérébrale et d'améliorer le diagnostic de maladie neurologies telles que l’épilepsie 

A cette même époque, l’étudiant voit sa grand-mère souffrir de la maladie d’Alzheimer et souhaite rencontrer le professeur pour savoir pourquoi il est si difficile de diagnostiquer ce genre de maladie. « Il m’a expliqué que l’accès aux examens et notamment l’électroencéphalogramme est compliqué, se souvient le cofondateur de la biotech. C’est à partir de ce moment que je suis tombé dans la neuroscience et que j’ai décidé d’entreprendre pour changer les choses. » En 2018, après avoir poursuivi ses études à Berkeley, dans la Silicone Valley, il fonde NaoX Technologies avec Michel Le Van Quyen, dans le but de rendre l’électroencéphalogramme plus accessible et de faire sortir cette pratique de l’hôpital.  

Si l’électroencéphalogramme fait partie des examens les moins accessibles, il est pourtant l’un des plus complets et faciles à réaliser. « Cependant, sa pratique requiert des neurologues de niveau 3 et il faut attendre en moyenne 6 à 12 mois pour avoir un rendez-vous. D’autre part, ces mêmes médecins ne sont pas disponibles pour des consultations qui nécessitent plus d’expertise », ajoute Hugo Dinh. 

Faciliter l’accès à l’imagerie médicale et faire gagner du temps aux professionnels de santé 

C’est là qu’intervient NaoX Technologies. Cachée au sein d’écouteurs, la technologie d’encéphalogramme embarquée est capable de mesurer l’activité du cerveau de celui qui les porte. « Bien sûr, on ne va pas remplacer l’électroencéphalogramme médical mais nous proposons une alternative réduite, en cherchant des informations plus simples », explique le cofondateur. La solution NaoX Technologies est capable de détecter, par exemple, des crises d’épilepsie. Si le duo de cofondateurs a longtemps réfléchi à la forme que devait prendre cet EEG miniature, les écouteurs se sont rapidement imposés comme l’objet du quotidien le plus pertinent. « Tout le monde sait comment les porter », argumente Hugo Dinh. En plus d’être simple d’utilisation, le concept permet au patient d’éviter de se rendre à l’hôpital. « Nous leur faisons gagner du temps ainsi que de la sérénité. Cela peut être stressant de se rendre en clinique pour effectuer un tel examen », assure le cofondateur.  

La solution, actuellement en phase d’industrialisation, a demandé de nombreuses heures de travail durant ces cinq dernières années. « Nous avons dû miniaturiser la technologie de l’EEG tout en gardant les standards médicaux. Nous sommes contraints de garder une mesure acceptable et lisible par un médecin », précise le dirigeant de la biotech. Si le duo de cofondateurs espère une commercialisation pour 2025, les écouteurs NaoX Technologie sont en train d’être présentés aux organismes de certification dans l’objectif d’obtenir une autorisation de mise sur le marché.  

Julie Lepretre

Julie Lepretre

Rédactrice web