Réduire l’impact carbone de son entreprise : 3 conseils de Rachel Delacour, CEO de SWEEP

Rachel Delacour, CEO et cofondatrice de Sweep, une plateforme logiciel qui aide les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, était sur la scène du Bang lors de la 7e édition de Big pour nous parler d’un sujet qui lui tient à cœur : la reconquête de la stabilité climatique.

  • 17 février 2022
  • Temps de lecture: 2 min
Rachel Delacour

Après la data, Rachel Delacour s’attaque au climat. Figure de proue de La French Tech, elle est la cofondatrice de BIME Analytics, société pionnière de Cloud Business Intelligence, une entreprise depuis revendue à l'Américain Zendesk. Après cette expérience et de multiples voyages transatlantiques, elle échange avec ses enfants sur la question du réchauffement climatique. Mais c’est surtout la lecture des rapports du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) qui la pousse à s’interroger : « Comment moi je fais pour aider ? Je ne suis pas scientifique, je n'y connais rien en carbone ». 
Mais l’entrepreneure possède une autre qualité, celle de savoir s’entourer. Elle réunit donc les meilleurs experts sur le carbone, les ingénieurs avec qui elle avait travaillé précédemment et fonde SWEEP pour se mettre au service de la stabilité climatique. Aujourd’hui, elle partage quelques conseils aux entrepreneurs pour enclencher leur transition écologique et énergétique

Se former et former ses collaborateurs

« Vous avez suffisamment de poids pour vous éduquer rapidement et de la manière la plus ambitieuse possible. Et surtout éduquer les sphères stratégiques et décisionnelles de vos entreprises.  Ce n’est pas sérieux de pointer du doigt la compta avec ces ramettes de papiers quand au niveau stratégique, vous continuez de travailler avec l’un des plus gros importateurs de soja brésilien. »

Agir étape par étape

« Si vous n’avez pas encore démarré votre transition, commencez par une compréhension de votre empreinte la plus proche, la plus petite : scope 1, scope 2. Ensuite, quand vous être plus éduqué, peaufinez ça, allez plus loin. Comprenez votre responsabilité plus étendue, ce qu’on appelle le scope 3 et allez chercher dans votre chaîne de valeur votre responsabilité. Donnez-vous des cibles à atteindre et pilotez tout ça. Enfin vous pourrez commencer à investir dans des projets de compensation carbone qui doivent être soutenus. »

Faire preuve d’humilité et de décence

« J’ai appris auprès de nos clients grand compte que c'est une chose de vouloir agir, s'en est une autre quand il s'agit d'efficacité. L’efficacité passe par un exercice d'humilité. On est face à une complexité monumentale. C’est « OK » de dire que c’est compliqué de comprendre. […] Enfin, quand 50 % de la population africaine n’a toujours pas accès à l’électricité, il faut rester décent et ne pas exclure une partie de la population mondiale quand vous parler de votre effort climatique. »

Yossra Hammami
Yossra Hammami Rédactrice web