Qu'est-ce que la Femtech ?

La Femtech, un secteur d’innovation engagé dans l’amélioration de la santé des femmes, sort aujourd’hui de l’ombre et n’en finit plus d’attirer le regard des investisseurs. Zoom sur un marché en pleine croissance.  

  • 13 octobre 2023
  • Temps de lecture: 5 min
la femtech sonio
Créée par Cécile Brosset et Rémi Besson, la femtech Sonio développe une solution qui accompagne le praticien dans la conduite de l’échographie fœtale et plus précisément dans le diagnostic anténatal.

La définition de la Femtech  

C’est en 2016 qu’on entend pour la première fois le terme Femtech dans le secteur de l’entrepreneuriat. Ida Tin, autrice danoise et fondatrice de l’une des premières applications de suivi de règles, Clue, est notamment connue pour avoir donné naissance à cette expression désormais utilisée à l'international. 

La définition de Femtech est la contraction de l’expression anglaise Female technology que l’on peut traduire en français comme étant la technologie ou les technologies, services et autres produits pensés pour les femmes*.  

Si quelques entreprises étaient déjà à l’époque, spécialisées dans la production de nouvelles technologies dédiées aux femmes, la popularisation du terme Femtech et la reconnaissance des entreprises du secteur sont encore assez récentes.   

L’évolution de la Femtech : une révolution pour la santé des femmes 

L’entrepreneuriat des Femtech a connu des débuts timides. En cause, les investisseurs frileux qui n’ont pas cru immédiatement aux retombées financières de ces innovations. Un paradoxe quand on sait que la Femtech regroupe des services qui concernent 50 % de la population : les femmes

Malgré les obstacles, en seulement cinq ans, la Femtech est devenue l'un des marchés les plus porteurs de sa génération avec des sous-secteurs comprenant : 

Longtemps à la traine, l’Hexagone rattrape peu à peu son retard face à la concurrence internationale. En atteste les conclusions de l'association  Femtech France et du cabinet Wavestone en juin dernier. Ils recensaient 115 start-up spécialisées dans ce secteur contre 80 jeunes pousses, quatre mois plus tôt, soit une évolution exponentielle de près de 40 %. Les 71 entreprises interrogées dans le cadre de cette étude, dans l’objectif de réaliser un état des lieux du secteur en France, ont d’ailleurs déclaré avoir réalisé près de 30 millions d’euros sur l’année 2022. Un bilan positif qui confirme cet essor français. 

Ce nouveau pan de l’industrie devrait peser près de 50 milliards de dollars d'ici 2025 (selon une étude Frost & Sullivan) et 60 milliards de dollars d’ici 2027. Les prédictions concernant le secteur de la Femtech vont jusqu’à envisager un chiffre d’affaires de 97,3 milliards de dollars en 2030 selon l’étude FemTech Analytics publiée en août 2022. 

Le marché de la Femtech en progression 

Le financement de la Femtech : une affaire à suivre 

Depuis ces cinq dernières années le secteur a connu une accélération indéniable, permettant d’atteindre les 19,7 milliards de dollars d'investissements en décembre 2022. Pour autant, obtenir un soutien financier s’est longtemps relevé être un parcours du combattant pour les dirigeants de Femtech, et ce malgré une nécessité évidente de l’existence de ces entreprises. 

« Les femmes ont longtemps été exclues de la recherche clinique », rappelle Diane Roujou de Boubée, directrice d’investissement chez Citizen Capital, dans les colonnes de Medium. « La R&D axée spécifiquement sur la santé des femmes ne représente que 4 % du financement global des produits et services de santé. En comparaison, 2 % du financement total va à la recherche spécifique sur le cancer de la prostate. La plupart des maladies masculines font l'objet de recherches spécifiques, mais la réciprocité n'est pas vraie ».   

Une évolution de cette répartition des financements permettrait de gommer l’inégalité persistante entre la santé des femmes et celle des hommes aujourd’hui.  

Les startups Fem tech : silence ça pousse 

Aujourd’hui, plusieurs startups s’imposent sur le marché et comblent petit à petit les manques identifiés dans le domaine des soins de santé pour femmes. Les opportunités sont aussi larges qu’il reste de besoins à couvrir.  

En atteste les success stories d'entreprises telles que celle d’ObsEva, une FemTech suisse qui a réussi une entrée en bourse remarquée en 2017, Clue qui compte désormais plus de 10 millions d’utilisatrices dans le monde depuis sa création en 2013 ou encore Eva, une pépite mexicaine qui propose un soutien-gorge permettant de détecter des cancers du sein font également parties des acteurs importants de cette femtech d’avenir

En France aussi les startups performent. C’est notamment le cas de Lucine Therapeutics qui propose un dispositif médical luttant contre les douleurs chroniques pelvi-périnéales. Un sujet majeur qui a su convaincre les investisseurs, puisque l’entreprise est parvenue à lever 5,5 millions d’euros auprès de Bpifrance en 2021. 2023 a également été favorable à la start-up Sonio qui a opéré un nouveau tour de table de près de 13 millions d'euros, un record pour le secteur, en vu de conquérir le marché américain. Créée par Cécile Brosset et Rémi Besson, la société développe une solution qui accompagne le praticien dans la conduite de l’échographie fœtale et plus précisément dans le diagnostic anténatal. Automatisé à l’aide de l’intelligence artificielle, cet outil vise notamment à détecter les anomalies en temps réel ou après l’examen pour lever un doute.

Et loin de ne concerner que les femmes, ce secteur est en phase de transformer la recherche médicale, comme l’explique à Business O Féminin, Léocadie Raymond, directrice générale de Teolab, une société qui propose la cup menstruelle Luneale. C’est d’ailleurs l’un des paramètres essentiels de la fem tech. « L’analyse des données de santé anonymisées permettra de lancer d’autres projets. On a par exemple découvert seulement en 2007 que le sang des règles contenait des cellules souches tout comme le cordon ombilical. Ça a entraîné un changement de paradigme : le sang menstruel est passé de déchet à ressource pour la recherche et la médecine ».   

Un présage de belles découvertes, d'avancées et d’égalité pour la santé. 

Gwendeline Jerad
Gwendeline JERAD Rédacteur web