Quel financement pour créer son entreprise ?

Différents moyens de financement existent lorsque l’on décide de créer ou de développer son entreprise. Loïc Segrétain, chargé de mission chez Initiative France, et Rémy Pos, cofondateur de Cap Zéro Déchet, partagent leur expérience.

  • 29 juin 2022
  • Temps de lecture: 2 min
army-of-thieves

« Money, money, money… », cette chanson d’Abba pourrait être l’adage de chaque entrepreneur. Pour créer ou développer son projet, il est nécessaire d’obtenir des financements. A travers le témoignage de Loïc Segrétain, chargé de mission chez Initiative France dans les Yvelines, et Rémy Pos, cofondateur de Cap Zéro Déchet, découvrez comment financer la création de votre entreprise.

Prêt d’honneur, crowdfunding, concours…

Lors de la création de l’entreprise, la question du financement arrive très rapidement. « Dès que l’on construit le business plan, on définit les besoins financiers et identifie les différents scénarios pour trouver des fonds », affirme Rémy Pos, qui a cofondé un service de livraison de produits locaux. Pour construire ce projet, il a été accompagné par différents organismes. D’abord la Chambre de commerce et d'industrie pour la partie business plan, puis Initiative France pour trouver les financements. « Nous proposons des prêts d’honneur de la création au développement, jusqu’à 7 ans après avoir lancé son activité », précise Loïc Segrétain. Rémy Pos et son associée Hélène Lyonnet ont bénéficié de 25 000 euros. Ces prêts d’honneur, à taux zéro, viennent compléter un apport personnel. Ils font souvent effet de levier auprès des banques pour qu’elles soutiennent le projet.

D’autres moyens de financement existent en complément, notamment le crowdfunding. « On s’est aperçu que c’était un moyen efficace pour appuyer notre étude de marché auprès des banques. Ça prouve que notre entreprise suscite l’intérêt de nos futurs clients », souligne Rémy Pos. En parallèle, les deux cofondateurs de Cap Zéro Déchet ont participé à des concours, qui permettent de remporter de l’argent, mais « c’est aussi l’opportunité de gagner en visibilité et de partager des bonnes pratiques avec d’autres entrepreneurs et ainsi de développer son réseau ». Les porteurs de projet/entrepreneurs peuvent compter sur d’autres formes de financement. Pour en savoir plus, Loïc Segrétain conseille de commencer par se rapprocher des réseaux d’accompagnement.