Quand le numéro 1 du ski français se met au vert

Vincent Wauters, PDG du Groupe Rossignol, célèbre marque française de ski et d’équipements, déploie une ambitieuse stratégie économique désormais centrée sur le développement durable. 

  • Temps de lecture: 2-3 min
Rossignol

500 millions d'euros de chiffre d'affaires d’ici trois ans (contre 313 millions pour l’exercice 2021/2022) avec un large arsenal d'engagements environnementaux et sociétaux. Voici les ambitions du groupe pour les années à venir, d'après le Plan 2026 dévoilé en novembre 2022. Vincent Wauters, PDG de Rossignol depuis février 2021, a impulsé une véritable révolution verte dans le groupe.  

Big média : En quoi consiste le plan Ascension 2026 dévoilé en novembre ? 

VW : Vincent Wauters : Il marque un nouveau chapitre de notre histoire, avec une ambition économique forte, indissociable d'engagements sociétaux et environnementaux poussés. Nous allons débloquer une enveloppe de 50 millions d’euros d’ici 2026, dont 27 millions pour des investissements industriels dans les énergies renouvelables ou dans la gestion du cycle de vie.  

Nous souhaitons par ailleurs qu'un tiers de notre gamme soit éco-conçue d'ici 2028 et faire du site de Sallanches, dernière usine de skis en France, la première usine au monde à fabriquer des skis éco-conçus et recyclables au monde. L’ensemble du site fonctionnera dès janvier 2023 à l’électricité renouvelable et il présentera, au pied du Mont Blanc, un cycle complet de production, réparation et recyclage. Nous souhaitons ainsi continuer à promouvoir le Made in France. Il est urgent de changer, on ne peut plus se permettre d’être complaisants. 

“L’objectif est de donner une impulsion et d’aider l'industrie à accélérer vers des produits durables.” 

BM : Le lancement de votre ski innovant éco-conçu marque-t-il le début d’une nouvelle approche industrielle ? 

VW : Nous avons fait de la durabilité le centre névralgique de notre approche productive. Ce projet nous a obligé à penser autrement : ce ski « Essential » est notamment le fruit d’un co-développement avec l'entreprise MTB, acteur français de référence dans le domaine du recyclage. Il présente aujourd’hui un double avantage : il est composé à 73% de matières recyclées ou biosourcées et permet de récupérer 77 % de matière en fin de vie, contre 6 % pour un ski conventionnel !  

Nous avons partagé ce produit à nos concurrents car l’objectif est de donner une impulsion et d’aider l'industrie à accélérer vers des produits durables. En inspirant les autres fabricants de skis, nous espérons créer un effet d'échelle pour la collecte et le traitement des skis usagés.  

BM : Rossignol innove aussi en direction d'outils numériques. Quel est l'objectif, ici ? 

VW : Début 2022, nous avons lancé « On Piste », une appli mobile conçue pour accompagner les visiteurs dans leurs pratiques sportives en station, toute l'année. Elle nous permet de nous engager auprès des communautés locales, comme les stations de basse altitude qui souffrent le plus du faible enneigement. Quand j'ai participé à la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC), j'ai documenté un cap pour 2030 : bâtir un modèle régénérateur, une croissance capable d'absorber du carbone et recréer des zones naturelles. Il s’agit pour le Groupe Rossignol d’une brique primordiale car elle ouvre la dimension de la régénération, indispensable pour une vraie transition écologique. En effet nous souhaitons, tout en accompagnant les territoires et stations dans leur transition vers un modèle 4 saisons, co-construire un nouveau rapport à la montagne, plus résilient et respectueux de l’environnement. 

BM : Le segment ski/sports d'hiver représente encore les trois quarts de votre chiffre d'affaires. Comment Rossignol se projette-t-il alors dans un avenir moins enneigé ? 

VW : Les modèles climatiques nous donnent une visibilité sur les 20 ou 30 prochaines années. Nous avons une fenêtre de tir pour nous organiser et évoluer. La première réponse est dans la diversification, en nous appuyant sur l'identité et l’ancrage historique du Groupe Rossignol : montagne, performance, univers chaleureux et confort. En mars, nous avons par exemple lancé une gamme de VTT électriques, et le démarrage est excellent. Le Groupe Rossignol deviendra un acteur de services à visée écologique. Pour y arriver, nous devons bousculer nos cadres de pensée. 

Julie Lepretre

Julie Lepretre

Rédactrice web