Passer de média radio à média audio, la métamorphose de Radio France

Sur la scène du Bang de la 8e édition de Big, Sibyle Veil, PDG de Radio France, partage la métamorphose de l’entreprise face aux défis environnementaux et sociétaux.  

  • Temps de lecture: 2 min
radio france

« C’est grâce à la métamorphose, enclenchée il a quelques années, que Radio France a pu devenir leader dans le secteur de la radio classique, mais également de l’audio, à tel point que notre stratégie inspire aujourd’hui beaucoup de nos homologues étrangers », affirme Sibyle Veil, PDG de la société créée en 1975.  
A l’instar d’autres entreprises, elle aussi a été confrontée à la vague du numérique. L’ambition est alors de passer de média radio à média audio. « Je pense qu’il y a peu de secteurs dans lesquels c’est l’acteur de service public, de surcroît l’acteur historique, qui donne le “LA” et qui est pionnier dans l’innovation », ajoute la dirigeante.   

 

Des contenus qui font la part belle à la jeunesse et les défis environnementaux 

Avec plus de 15 millions d’auditeurs chaque jour, Radio France a fait de la découverte son leitmotiv. « Aujourd’hui, la mécanique à l’œuvre sur les réseaux sociaux conduit à ce que chacun soit dans son couloir de nage. Pire encore, dans son propre bassin », déplore Sibyle Veil sur la scène du Bang de Bpifrance. « Quand vous êtes jeunes, vous êtes sur TikTok, quand vous êtes branchés, vous êtes sur Instagram, et les seniors sont quant a eux sur Facebook. Si bien que dans votre réseau social de prédilection, vous n’interagissez plus qu’avec des gens qui vous ressemblent. Et c’est là qu’est le problème ».  

En ce sens, Radio France prône désormais le débat plutôt que l’efficacité du clic à tout prix. « Face aux défis démographiques et climatiques, nous avons besoin de débats, parce que si les années qui viennent ne sont pas des années d’échanges, ce seront des années de conflits ». A travers des contenus exposant les solutions qui mèneront vers une société moins carbonée, l’objectif de l’entreprise est d’impulser des changements. Une démarche qui passe notamment par la mise en avant de la jeunesse à qui Radio France souhaite davantage donner la parole. « Ils ont une grille de lecture qui est très différente de celle des anciens et ont un renouvellement des idées qui correspond à ce qu’on a connu en mai 68. Cette jeunesse, on lui donne la parole et notre rôle c’est de l’aider à faire sa métamorphose ».   

big

 

mélanie

Mélanie Bruxer

Rédactrice web