Maeva Courtois, fondatrice de l'éco-banque Hélios, entreprend pour financer la TEE des entreprises

Présente sur la scène de l’Ampli lors de Big 8 en octobre 2022, Maeva Courtois nous parle de Hélios, l’éco-banque qu’elle a fondée en mars 2020 pour accompagner ceux qui s’engagent pour le climat. 

  • 10 mai 2023
  • Temps de lecture: 2 min
Maeva Courtois, fondatrice de l'éco-banque Hélios, entreprend pour financer la TEE des entreprises

Un nouveau modèle bancaire dédié au financement de la transition écologique et énergétique. Voici ce que propose Maeva Courtois avec Hélios, l’entreprise qu’elle a fondée en mars 2020. Le business model de cette éco-banque repose sur « l’utilisation de l’argent des clients pour financer les entreprises développant des solutions novatrices dédiées à la transition énergétique et écologique. »  

L’éco-banque : comment financer la TEE 

Ayant travaillé auparavant pour le développement d’un pôle de finance durable au sein d’un fonds d’investissement français, Maeva Courtois fait mûrir l’idée de créer sa propre banque qui agirait en faveur de la transition énergétique et écologique (TEE). « J’ai lu beaucoup de rapports scientifiques à l’époque qui m’ont convaincue que l’on n’était pas sur la bonne trajectoire. Si on continue à fonctionner comme on le fait et que l’on génère toujours plus de pollution, des catastrophes écologiques vont survenir de plus en plus régulièrement », partage-t-elle. Pour ralentir ces désastres écologiques, de nombreuses entreprises de toutes tailles innovent en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique. « Comme dans tous les domaines, l’argent est le nerf de la guerre et il faut financer ces entreprises. C’est ce que nous faisons avec Hélios. On veut prouver que c’est possible d’avoir un modèle qui repose uniquement sur le financement des sociétés qui œuvrent pour la transition bas carbone », ajoute l’entrepreneure. 

Un an après la création d’Hélios, Maeva Courtois a levé 9 millions d’euros afin de développer l’offre et les équipes. En deux ans d’existence, l’entreprise a conquis 50 000 clients, pour un total de 40 millions de transactions grâce aux produits qu’elle a développés. « Nos clients peuvent souscrire un compte classique ou un compte épargne. On voit cela comme la pyramide des besoins et dans le futur on aimerait proposer une offre permettant à nos clients d’investir », conclut la jeune femme. 

big

Julie Lepretre
Julie Lepretre Rédactrice web