Education, communication, tech ... Les 10 étapes de la conquête par François Pelen

Le fondateur de la chaine Point Vision, François Pelen, était sur la scène du Bang lors de la 7e édition de Big. Il évoque 10 mots qui incarnent, selon lui, la conquête.  

  • 23 juin 2022
  • Temps de lecture: 2 min
Education, communication, tech ... Les 10 étapes de la conquête par François Pelen (Point Vision)

Ophtalmologue de formation, François Pelen a créé en 2011, avec ses associés, Point Vision : un réseau de centres ophtalmologiques. Aujourd’hui, l’enseigne qui compte 50 centres partout en France, a embauché plus d'un millier de personnes - dont 300 ophtalmologues - et prévoit d'accueillir 200 000 patients d'ici la fin de l'année. Voici les 10 mots qui, selon le cofondateur de Point Vision, incarnent la conquête.   

Education 

Si conquérir n’est pas inné, François Pelen insiste sur le fait qu’il faut inculquer la notion aux enfants dès leur plus jeune âge. « Je remercie les professeurs qui m’ont donné l’esprit de conquête », entame-t-il.  

Séduction 

La conquête ne se résume pas qu’à l’entrepreneuriat. « On grandit, on arrive à l’âge adulte et on cherche à réussir dans sa vie personnelle », témoigne François Pelen. Pour le cofondateur de Point Vision, cela passe par la recherche de son âme sœur, et donc par la séduction.  

Stratégie 

« On grandit encore et on se dit que pour conquérir il faut un peu de stratégie », confie François Pelen. En 1991, l’ophtalmologue reprend alors ses études au sein d’HEC pour y apprendre la stratégie, « utile pour conquérir le monde …» 

Marché  

Ayant travaillé dans l’industrie pharmaceutique, pour Pfizer entre autres, à des postes de management, François Pelen a eu l’occasion d’assister à de nombreux lancements de médicaments. « C’est vraiment là que j’ai appris ce qu’était la conquête d’un marché », avoue l’entrepreneur. « Mais à force de lancer des produits, on se lasse et on se dit qu’il manque un truc. » 

Entrepreneur 

A ce moment-là de sa vie, dans sa cinquantaine, François Pelen a l’envie de créer son entreprise. « Je me suis dit que je n’avais jamais gouté à ça, à l’entrepreneuriat », ajoute le cofondateur de Point Vision. Il quitte alors le confort de son poste et se décide à aller plus loin dans la conquête en créant sa société.  

Associés 

Si Point Vision est aujourd’hui une grande enseigne de 50 centres ophtalmologiques, c’est grâce aux efforts combinés de ses cofondateurs. Pour François Pelen « On ne réussit pas dans l’entrepreneuriat sans une équipe. » 

Créatif 

Pour conquérir son marché, il faut plaire. Il faut alors faire les choses différemment, en innovant, en créant. C’est le parti pris de François Pelen, il y a des années, en montant une chaine de centres ophtalmologiques, s’opposant à l’ancestral cabinet de quartier.  

Communication 

« Si vous faites quelque chose mais que personne ne le sait, ça ne fonctionnera pas », témoigne l’ex-ophtalmologue. La présence dans les médias et sur les réseaux sociaux se révèle alors obligatoire. « De mon côté, j’ai choisi d’écrire un livre, sur ce que je pense de mon métier, de ce que cela apporte à la collectivité. Ça permet de prendre du recul. » 

Tech 

Le service, secteur d’activité de Point Vision, devient de plus en plus technologique, notamment avec la téléconsultation. Il est donc indispensable de se tourner vers la tech lorsque l’on travaille dans ce milieu afin de répondre aux besoins et de s’affirmer sur son marché.  

Sens 

« Je voudrais finir sur le sens. Lorsque l’on fait un métier comme le mien, dans le serviciel, il faut que ça ait du sens. On ne le fait pas pour nous, on le fait pour le patient », conclut François Pelen. 

Julie Lepretre
Julie Lepretre Rédactrice web