La filière cosmétique-parfums : l’excellence à la française

  • Temps de lecture: 2 min

Cosmétique : l’eldorado du marché des algues

Riches en vitamines et minéraux, utilisées à toutes les sauces dans l’industrie alimentaire, les algues sont également largement plébiscitées en cosmétique. Une récente découverte devrait même les faire entrer définitivement dans la catégorie des médicaments et booster un marché déjà en forte croissance.

algue en laboratoire

Il y a plusieurs millénaires, les algues marines étaient déjà utilisées dans la médecine chinoise. Pourtant, leur application en cosmétique et, plus largement, dans l’industrie médicale, date seulement du début des années 1980. Focus sur un marché des plus porteurs, notamment en France.

Les algues comme remède anti-âge

Issues principalement des océans, les algues présentent la particularité d’être biocompatibles avec notre peau, c’est-à-dire qu’elles sont parfaitement tolérées par l’épiderme humain. À l’image de notre peau, elles sont victimes de nombreuses agressions extérieures comme le sel, la pollution marine ou encore le Soleil. Elles ont donc développé des mécanismes de défense, notamment anti-canicule, anti-stress et anti-dessèchement.  Une véritable aubaine pour les industriels du secteur de la cosmétique ! Mélangées au sein de crèmes, ces végétaux marins permettent d’hydrater intensément la peau. Ils sont également capables d’absorber les UVA et UVB et ainsi lutter contre les coups de soleil, les tâches pigmentaires et, à long terme, certains cancers de la peau. Véritable barrière face aux UVA, on les retrouve sans surprise dans la composition de nombreuses crèmes anti-âge car elles agissent efficacement contre le vieillissement de la peau et donc l’apparition des rides.

La production d’algues en France pèse 9M€

Ingérées ou appliquées sous forme de crème, elles constituent un véritable allié de notre santé au quotidien. Sur un marché dominé par le bio, les algues ont le vent en poupe auprès des consommateurs. La production d’algues est d’ailleurs en constante augmentation depuis le début des années 2000. D’après l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), agence spécialisée dans Nations Unies, 31 millions de tonnes d’algues sont produites chaque année dans le monde, avec un chiffre d’affaires estimé à environ 5 milliards d’euros. Contrairement aux pays asiatiques, la Chine et l’Inde en tête, la France produit moins, aux alentours de 90 000 tonnes par an. Néanmoins, la production d’algues dans l’Hexagone génère près de 9 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Skeletonema marinoï, traitement miracle contre l’acné ? 

C’est la toute dernière propriété bénéfique découverte sur les algues. Des chercheurs français ont obtenu un brevet fin 2021 en prouvant que la combinaison d’un certain type d’algue (la Skeletonema marinoï), associé à de la photothérapie, pouvait constituer un traitement curatif contre l’acné. Le principe ? La combinaison du végétal marin et de la lumière détruit la fameuse bactérie responsable de bien des soucis à l’adolescence. Cette découverte constitue un véritable jackpot pour les industriels français de la cosmétique puisqu’il n’existe que très peu de traitements efficaces contre l’acné. Les chercheurs se sont d’ailleurs déjà rapprochés de certains industriels pour poursuivre les tests, ce qui pourrait aboutir à une commercialisation du produit d’ici quelques mois. Si la formulation du produit n’est à ce jour pas connue, la commercialisation devrait intervenir sous forme d’une crème à appliquer avant exposition à la lumière du jour, voire à celle d’un téléphone portable.

Simon NAPIERALA

Simon Napierala

Redacteur web