Connecter le monde entier à Internet : l’ambition de Nicolas Zibell, co-fondateur de KaiOS Technologies

Nicolas Zibell, cofondateur et Chief Business Officer de KaiOS Technologies, une entreprise à l’origine du système d'exploitation mobile KaiOS qui fournit des produits de télécommunication à des prix abordables, était sur la scène du Bang lors de la 7e édition de Big pour nous parler de sa  conquête du marché de l’Internet mobile.

  • 15 septembre 2022
  • Temps de lecture: 2 min
Nicolas Zibell

« Aujourd'hui, moins de 50 % de la  population mondiale est connectée à Internet. », affirme Nicolas Zibell. De quoi donner des idées au cofondateur de KaiOS Technologies qui compte bien réduire cette fracture digitale et financière grâce à son système d’exploitation. Celui-ci vise à proposer des fonctionnalités similaires à celles des smartphones sur des téléphones non tactiles. Selon lui, on a longtemps pensé que ces difficultés de connexion étaient liées à un manque d’infrastructures dans les parties les plus reculées de la planète. « La réalité c'est que 90 % de l a population mondiale se trouve dans une zone de couverture. » Dans ces conditions, comment expliquer cette absence de connexion à Internet de la moitié de la population mondiale ? Nicolas Zibell estime que la réponse tient en trois raisons : le coût des téléphones, la barrière de la langue et la question de l’utilité des contenus.

Coût, langue, utilité : les trois obstacles à la démocratisation d’Internet

« Un téléphone basique à touches coûte à peu près de 10 dollars. Un smartphone coûte environ 50 dollars. La différence de 40 dollars peut vous paraître complètement négligeable, mais dans une grande partie du monde c'est un écart qui est rédhibitoire. », explique Nicolas Zibell. Si ces écarts se sont réduits ces dernières années, la récente hausse des prix des composants et l’avènement de la 5G changent la donne.

A la question du coût s’ajoute la barrière de la langue. « 90 % du contenu sur Internet est créé dans une dizaine de langues alors qu’il existe plus de 7 000 langues vivantes dans le monde. », déplore le cofondateur KaiOS Technologies. Il n’y a aucun intérêt pour les éventuels utilisateurs de smartphones d’aller sur Internet, s’ils ne comprennent pas le contenu qui y est proposé. Entre la création de contenus adaptés ou la traduction des formats audio, vidéo et écrit, le chantier reste énorme pour permette au plus grand nombre d’accéder à Internet.

Enfin, pour Nicolas il faut aussi se poser la question des bénéfices du web. « Internet nous a permis de développer une économie extraordinaire, mais il faut bien relativiser son utilité ». Pour rendre visible ses avantages, KaiOS Technologies a développé une plateforme nommée Life qui vise à aider les nouveaux internautes à tirer le meilleur parti de l'accès à Internet mobile. « On y propose des contenus éducatifs sur l'agriculture, les technique, la santé, etc. Tout ce qui permet d'améliorer la vie de tous les jours. C'est comme ça qu'on arrive à faire en sorte que l'Internet soit perçu comme plus utile. »

Yossra Hammami
Yossra Hammami Rédactrice web