C’est quoi le digital learning ?

Chaque mois, Big média décrypte pour vous un terme de l’écosystème entrepreneurial. Aujourd’hui, le digital learning ! Ce terme englobe la digitalisation des contenus pédagogiques ainsi que la formation et l’apprentissage numérique. On vous explique tout.  

  • Temps de lecture: 4 - 5 min
Digital Learning

L’explosion du numérique a considérablement modifié l’univers de l’entreprise. Le secteur de la formation ne fait pas exception. Depuis la fin du XXe siècle, une nouvelle tendance, devenue aujourd’hui la norme dans notre monde, a émergé : le digital learning. Pour de nombreuses entreprises, « l’apprentissage numérique » est désormais indispensable et révolutionne la formation. Zoom sur ce qui se cache derrière ce terme très large. 

Définition du digital learning  

Le digital learning désigne toute pratique pédagogique utilisant des outils numériques. Il est souvent vu comme un équivalent de la formation en ligne. Mais le digital learning est plus vaste que cela. Il représente une façon de se former par de très nombreux outils digitaux, comme des vidéos, des serious game, des exercices d’e-learning, ou des classes virtuelles. Le digital learning repose aussi bien sur les ordinateurs que sur les technologies plus récentes, mais bel et bien ancrées dans notre quotidien, tels que les tablettes et smartphones.  

E-learning et digital learning : quelles différences ?  

Au cœur de la digitalisation de l'éducation, deux termes dominent le débat : e-learning et digital learning. Si ces deux méthodes d'apprentissage exploitent les outils numériques, leur approche et leur portée divergent considérablement. E-learning est généralement perçu comme une traduction directe des méthodes d'enseignement traditionnelles dans un format en ligne, tandis que le digital learning englobe une gamme plus large d'outils et de méthodes, exploitant la technologie pour améliorer l'expérience d'apprentissage. 

  • E-learning : cours sur une plateforme en ligne avec des exercices et des quizz. 

  • Digital learning : Cours utilisant des vidéos, des simulations interactives, des forums de discussion et un jeu éducatif en VR. 

Les avantages et inconvénients du digital learning  

Quels sont les avantages du digital learning pour vos collaborateurs ? 

L'apprentissage numérique bouleverse la façon dont nous concevons l'éducation et l’apprentissage. Avec ses atouts de flexibilité et sa capacité à démocratiser l'accès à la connaissance, comment le digital learning repousse-t-il les frontières traditionnelles de l'apprentissage ?  

  • Flexibilité de l'apprentissage (apprendre à son propre rythme, n'importe où, n'importe quand). 

  • Économies de coûts associés au transport, aux matériaux imprimés, etc. 

  • Diversité des ressources pédagogiques. 

Les inconvénients du digital learning  

Aussi prometteur que soit le digital learning, il n'est pas exempt de défis. De la dépendance à la technologie à la surcharge d'information, quelles sont les barrières que les éducateurs et les apprenants doivent surmonter ?  

  • Nécessité d'avoir un accès à une connexion Internet de qualité. 

  • Perte potentielle d'interaction humaine. 

  • Surcharge d'information. 

Les différentes modalités pédagogiques du digital learning 

Le MOOC (Massive Online Open Course) 

L’acronyme MOOC signifie « Massive Open Online Course » que l’on peut traduire par « cours en ligne ouvert et massif ». Souvent gratuits, ou du moins peu coûteux, les moocs permettent un apprentissage ciblé et rapide, atout essentiel pour un emploi du temps de chef d'entreprise. Par exemple :  

L’inscription sur les différentes plateformes de MOOCs est entièrement gratuite. Seule la délivrance de certificats (facultatifs) est payante. Cela ne signifie toutefois pas que les contenus accessibles sur ces plateformes sont libres de droits. De manière générale, ils ne peuvent être ni réutilisés, ni diffusés sans le consentement de leurs auteurs. Le nombre d'inscrits par cours peut varier de quelques centaines à plus de 100 000 participants.  

Le SPOC (Small Private Online Course) 

Également utilisé par les entreprises, le SPOC (Small Private Online Course) est une formation à distance réservée à un public restreint d'une quinzaine à une trentaine de collaborateurs au maximum en général. Ce dernier s’adresse à des salariés ou des professionnels spécialisés dans leur domaine qui souhaitent monter en compétences, que cela soit pour être plus à l'aise dans leurs différentes missions ou favoriser une mobilité interne. 

Chacun des apprenants est suivi par un formateur professionnel tout au long de son apprentissage. Ce parcours de formation peut également déboucher sur la délivrance d'un certificat de réussite. Autre caractéristique du SPOC : la formation peut être payante même si le financement est en principe assuré par l'employeur. 

Le Microlearning 

Ce sont des modules très courts qui peuvent être suivis à tout moment de la journée, ils durent pour les plus courts entre 20 et 30 secondes tandis que les plus longs peuvent aller jusqu’à 5 minutes. Cette modalité pédagogique permet d’être « consommée » à tout moment de la journée (entre deux rendez-vous, lors d’une pause, dans les transports en commun…). Certaines entreprises n’hésitent pas à intégrer des modules de micro-learning au sein de leur stratégie formation car cela permet aux collaborateurs d’être plus autonomes et de devenir maître de leur parcours d’apprentissage. Le suivi des modules et leur validation dépendent en grande partie de leur volonté et de leur implication. 

Le Mobile Learning 

Que veut dire mobile learning ou apprentissage mobile ? Grâce à sa flexibilité, les apprenants ont accès à la formation dès qu’ils le souhaitent. Les contenus présentés sont ludiques et totalement personnalisés. Cela motive les participants à atteindre les objectifs fixés. 

Face à la démocratisation d’internet, des tendances de mobile learning sont nées : 

  • Réalité virtuelle : se plonger dans l’univers de la formation grâce à un casque. Par exemple, l’entreprise Enedis utilise cette approche pour former ses salariés et diffuser leur contenu. 
  • Réalité augmentée : différente de la réalité virtuelle, la réalité augmentée permet d’avoir une interface en 2D ou en 3D. Cette tendance d’apprentissage ajoute de la dimension physique à la formation. Les tâches et les étapes peuvent être suivies en temps réel. Il s’agit d’une bonne stratégie de formation pour les emplois manuels. 
  • Peer learning : cette technique d’apprentissage motive les échanges entre les apprenants. Ils ont la possibilité de partager leurs connaissances et leurs expériences. Le mobile learning facilite les discussions qui peuvent avoir lieu sur les forums, par emails, par messages ou à travers un format audio. Grâce à cette évolution, les apprenants sont actifs. Ils participent à l’évolution de chacun. La relation formateur/apprenant évolue afin de laisser place à un apprentissage collaboratif. Il y a un réel engagement. 
  • L’adaptative learning : dans ce cas de figure, le mobile learning s’adapte aux envies et aux préférences de chaque apprenant. La formation est totalement personnalisée. 
  • Blended learning : cette formation en e-learning se complète avec des cours en présentiel. Ce format peut être entièrement personnalisé par les apprenants. Au-delà du côté physique, les participants ont accès à tous les supports éducatifs sur mobile. 

Le Serious Game ou jeu sérieux  

Le serious game (SG) ou jeu sérieux est une application informatique qui associe un objectif sérieux (de manière non exhaustive : apprentissage, communication, information, etc.) avec un moyen ludique (inspiré des jeux vidéo et du monde du gaming…). Ils présentent de réels avantages pour impliquer les apprenants et intégrer une dimension ludique à une formation. Par ailleurs, l’intégration d’un système de récompense favorise la motivation des apprenants. 

Adaptive Learning 

Également connu sous le nom d’apprentissage adaptatif, l’adaptative learning s’adapte à chaque apprenant et devient au fur et à mesure ultra-personnalisé. Tous les participants commencent avec la même vidéo ou le même support écrit. La différence et la personnalisation se font par la suite en fonction des réponses aux tests et aux exercices. Par exemple, si des erreurs sont commises lors des premières évaluations, les cours proposés seront davantage élémentaires. À contrario, si le niveau est avancé, des contenus plus complexes seront abordés. 

Les perspectives du Digital Learning  

Pour les entreprises, l’utilisation du digital learning présente de nombreux avantages. Ces nouvelles façons de se former permettent de faire sauter les barrières de l’espace et du temps, là où ces dernières se montrent très contraignantes pour des formations en présentiel. L’apparition du digital learning a également fait émerger une autre tendance, qui consiste à utiliser conjointement l’apprentissage numérique et présentiel : le blended learning (apprentissage hybride). 

La 8ᵉ enquête annuelle de l’ISTF réalisée auprès de 440 professionnels de la formation donne plusieurs indicateurs sur l’utilisation du digital learning en 2022. Pour la première fois, la part du blended learning (mélange de présentiel et distanciel) dépasse la part du 100 % présentiel dans les offres de formation ! 37 % des formations sont aujourd'hui dispensées en blended learning, contre 36 % en 100 % présentiel. De plus, les formations en présentiel sont en perte de vitesse, avec une chute de 8 points entre les baromètres 2023 et 2022. Le 100 % distanciel s'accélère, avec une hausse de 10 points entre 2022 et 2023 pour représenter 27 % des formations. 

Emmanuel Lanoe

Emmanuel Lanoe

Rédacteur Web