4 infos sur le bikini, cette invention française qui n’a pas grand-chose à cacher

Si le maillot de bain a subi de nombreuses transformations tout au long de son histoire, le bikini s’est imposé comme le must-have des plages et des vacances au soleil. Voici 4 infos insolites sur son histoire. 

  • 03 août 2022
  • Temps de lecture: 2 min
4 infos sur le bikini, cette invention française qui n’a pas grand-chose à cacher

De la combinaison intégrale du XIXe siècle au monokini, le maillot de bain a tantôt été critiqué, tantôt adoré. C’est dans les années 1850 que le vêtement de bain fait sa première apparition alors que l’aristocratie parisienne se passionne pour les plages normandes. A l’époque, la pudeur exige que le corps de la femme soit le moins exposé possible. Le costume de bain doit être couvrant et est alors composé de six pièces : un pantalon bouffant jusqu’aux genoux, une chemise large à manches courtes, une ceinture, un bonnet, des bas et des chaussures. Avec le temps, le maillot de bain fait peau neuve et rapetisse à mesure que la femme s’émancipe. Voici 4 infos funs sur le bikini. 

Le bikini existait déjà dans l’Antiquité 

Quelques peintures et œuvres datant de l’antiquité gréco-romaine présentent des femmes vêtues d’habits semblables au maillot de bain deux pièces que nous connaissons aujourd’hui, qu’elles semblaient porter pour réaliser des activités sportives. Sur les mosaïques du IIIe siècle de la villa romaine du Casale en Sicile, on aperçoit deux femmes, minces et athlétiques, jouant ensemble à la balle. 

En 1932, un Français  invente le premier maillot de bain 2 pièces  

Il faudra attendre 1932, pour qu’un couturier français, Jacques Heim, invente le premier maillot de bain deux pièces. Ce dernier, appelé « Atome » se démarque de ses prédécesseurs : des gaines en laine tricotée pesant 3 kilos une fois mouillées. En 1946, un autre Français, Louis Réard, invente le bikini moderne, taille basse, en constatant que les femmes retroussaient leur maillot de bain pour bronzer. Quelques jours avant son défilé ont lieu les premiers essais nucléaires américains, dans l’atoll de Bikini aux îles Marshall. Le nom de sa nouvelle pièce est tout trouvé car pour le créateur, ce maillot « va faire l’effet d’une bombe ». 

Le bikini était interdit dans plusieurs pays européens dans les années 50

Mais la bombe ne fait pas l’unanimité et le bikini se retrouve interdit sur les plages de certains pays européens comme l’Italie, l’Espagne et l’Angleterre. En 1949, il est toujours proscrit des plages françaises. Coup de tonnerre, en 1952, le dictateur espagnol Franco met fin à cette interdiction grâce à un décret signé par le maire de Benidorm et l’archiprêtre de Marbella stipulant que le bikini favoriserait le tourisme sur les côtes espagnoles. Les autres pays européens suivent rapidement le mouvement à l’exception de l’Allemagne où il restera interdit jusqu’en 1970.

Le cinéma a démocratisé le bikini

Dans les années 60, le bikini a la côte auprès des stars de cinéma qui en portent désormais à l’écran. Devenant alors symbole de séduction et de sex-appeal, ce dernier est surtout rendu populaire grâce au film « Et Dieu… créa la femme » de 1956 dans lequel Brigitte Bardot en porte un en toile Vichy. De nombreuses jeunes filles l’imitent et le bikini prend sa place dans le cœur des Français. Plus tard, lors des émeutes de mai 68, alors que les femmes prônent le droit de jouir de leurs corps et revendiquent le droit à la contraception, le bikini devient le symbole de l’émancipation féminine.  

D’ici 2026, une étude de ResearchAndMarkets.com rapporte que les ventes de maillots de bains devraient continuer d’augmenter de plus de 6 %. De belles perspectives à venir pour celui qui n’a cessé d’évoluer depuis des siècles.  
 

Julie Lepretre
Julie Lepretre Rédactrice web