Marché de la seconde main : une occasion à ne pas rater

Hier réservée aux adeptes des brocantes et vide-greniers, la seconde main est aujourd’hui largement plébiscitée par les consommateurs, incitant de nombreuses marques à prendre le pli. Décryptage d’un secteur qui est loin de sentir le renfermé !
 

  • 21 décembre 2021
  • Temps de lecture: 2-3 min
seconde main

La seconde main passera bientôt en tête des tendances de consommation. D’après Antoine Jouteau, directeur général du groupe leboncoin, le marché de l’occasion dépassera largement celui du neuf d’ici 2031. Au-delà de son avantage économique, l’achat d’occasion s’inscrit dans le sillage d’une consommation responsable, plus que jamais d’actualité dans un contexte de raréfaction voire de pénurie de matières premières. Certaines marques la pratiquent depuis toujours, d’autres s’adaptent tout juste au marché, toutes y trouvent un avantage.  
Site français le plus consulté, avec 29 millions de visiteurs uniques chaque mois, leboncoin est passé de 18 000 à plus de 50 millions d’annonces d’articles d’occasion en 15 ans. « Quand on a commencé en 2006, on a proposé un site simple, pratique, pas très beau, avec la possibilité de chiner 24h/24 sur Internet. C’était complètement disruptif à l’époque. », raconte Anne Quémin, directrice de la communication et de la marque leboncoin. 

Acheter neuf... pourquoi faire ? 

Face à cet engouement croissant pour le marché de la seconde main, un nouveau réflexe de consommation s’installe de manière pérenne depuis une dizaine d'années : vérifier qu’un article est disponible d’occasion avant de l’acheter neuf, dans une démarche économique et responsable. « L’achat d’occasion est une démarche vertueuse. On évite de jeter 30 millions d’objets chaque année, on a la preuve que cette façon de consommer à un impact économique et sociétal », insiste Anne Quémin. Un modèle qui fait mouche, et ce depuis 1886, au sein de la libraire Gibert Joseph, qui commercialise des ouvrages neufs et d’occasion. Ces cinq dernières années, les ventes de produits de seconde main du libraire indépendant ont augmenté de 25 %.

Plébiscité par le consommateur, le marché de l’occasion suit la traditionnelle loi saisonnière de l’offre et de la demande. Créée par leboncoin, la plateforme Le Bon Observatoire indique en temps réel les tendances de consommation du site. « En octobre, il y a un pic de recherche pour les chauffages d’appoint. Au moment de la sortie du film Dune, les tendances de recherche du livre ont augmenté de 100 % », raconte Anne Quémin. Chez Gibert Joseph, le prix des livres d’occasion prend notamment en compte l’historique des mouvements de l’offre et de la demande mais reste fixé sur le référentiel du prix neuf afin d’éviter toute spéculation et de respecter la valeur d’origine des produits.

S’adapter pour “rester dans le coup”

Changer Demain de Petit Bateau, La Reboucle de La Redoute, Second Souffle par Aigle... Les marques emboitent aujourd’hui le pas du célèbre site de vente en ligne leboncoin. Cette année, le bagagiste français Delsey a fait le pari de l’occasion avec le lancement de son site Delsey Seconde Main. En faisant parvenir leurs valises usagées, les clients reçoivent un bon d’achat d'un montant allant de 20 à 50 % de la valeur d'origine du produit envoyé, tandis que Delsey les revend après reconditionnement. « Nos produits sont faits pour durer, donc c’est assez naturellement que nous avons souhaité tenter l’expérience de la seconde main en France », explique Miriam Hendel, directrice marketing et digital de Delsey. « C’est avant tout une démarche qui rayonne, les candidats nous en parlent dès leur entretien d’embauche. Delsey Seconde Main permettra également à la marque de toucher une nouvelle catégorie de clients », ajoute-t-elle. Malgré quelques difficultés logistiques en cours d’optimisation, le projet pilote a rencontré un franc succès avec près de 1 200 visites sur son site lors de sa semaine de lancement.

« Il faut garder en tête que la vente est basée sur la confiance entre le vendeur et l’acheteur, et que même si un article présente tous les aspects d’un produit neuf, il a souvent vécu », rappelle la représentante leboncoin. Afin de rassurer les clients sur l’état de ses produits de seconde main vendus en ligne, le libraire Gibert Joseph a mis en place une charte qualité à l’achat et à la vente, ne proposant que des produits en très bon état. 
Vérifier la qualité du produit et être légitime sur son secteur est capital pour la réussite d’un projet de diversification vers la seconde main. Gibert Joseph assimile d’ailleurs ses produits d’occasion avec leurs éditions neuves en rayons, faisant de son positionnement un véritable acte de différenciation, au-delà d’une logique de rentabilité.